mardi 27 septembre 2022
A VOIR

|

Navigation : le projet polynésien Open Nav Pilot lauréat du concours French Tech Tremplin

Publié le

Faciliter le quotidien des capitaines de bateaux et imaginer le navire du futur… C’est l’objectif de Maëlle Poisson. Son projet Open Nav Pilot fait partie des lauréats polynésiens du concours national French tech Tremplin.

Publié le 07/03/2022 à 10:55 - Mise à jour le 07/03/2022 à 14:06
Lecture 2 minutes

Faciliter le quotidien des capitaines de bateaux et imaginer le navire du futur… C’est l’objectif de Maëlle Poisson. Son projet Open Nav Pilot fait partie des lauréats polynésiens du concours national French tech Tremplin.

Ingénieure, capitaine mais surtout passionnée, Maëlle Poisson a imaginé le navire du futur. Sa communauté de projets, Open Sails, fait partie de la 6e promotion de l’incubateur de start up polynésiennes Prism.  

Parmi ses projets, un kit pour apprendre à construire et à réparer soi-même le boitier de commande d’un pilote automatique, un boitier qui se place sur la barre d’un navire et permet de tenir le cap. Le but : rendre les capitaines de tout navires, du voilier au ferry, plus autonomes et leur permettre aussi de faire des économies… “Je suis dans le domaine maritime depuis plusieurs années et j’entends souvent les gens se plaindre par rapport à ce type de boitier puisque pour le moment c’est une boîte mystérieuse. On ne sait pas comment elle est constituée et comment la réparer donc quand elle tombe en panne, c’est tout le système qu’il faut changer“, explique Maëlle

Le projet Open Nav Pilot fait partie des lauréats polynésiens du concours national French Tech Tremplin : “Le concours French Tech Tremplin c’est un concours qui est ouvert aux personnes en situation de handicap dans les quartiers prioritaires et donc je suis très heureuse d’avoir été lauréate cette année. La réussite de ce concours va me permettre d’être incubée à Prism pendant un an et d’avoir des fonds pour constituer une équipe pour continuer le développement du Open Nav Pilot.”

Maëlle sera donc incubée une année de plus chez Prism. Elle mène pour l’instant seule son projet, entourée de quelques autres professionnels. Des capitaines de bateaux sont déjà engagés comme beta testeurs.

La porteuse de projet fera également appel au grand public lors d’un hackathon, un marathon de codage, qui aura lieu du 10 au 12 juin.

Ce hackathon se déroulera autour de 3 thématiques :
– Anticipation des conditions de navigation,
– communication mobile,
– RGPD et sécurité

À noter : un autre projet polynésien est lauréat du concours French Tech Tremplin. Il s’agit de celui d’Antoine Raimana Morand. Un projet de transformation alimentaire des produits de la permaculture aux Marquises…

infos coronavirus