jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Moruroa e tatou veut faire du 2 juillet un jour férié

Publié le

Publié le 27/06/2018 à 14:26 - Mise à jour le 27/06/2018 à 14:26
Lecture < 1 min.

Comme tous les ans, l’association Moruroa e tatou va commémorer la date du premier essai nucléaire tiré en Polynésie française : le 2 juillet 1966. Une cérémonie est prévue ce lundi dans les jardins de Paofai.
 
Pour le président de l’association, Roland Oldham, cette date a bouleversé la vie des Polynésiens. Lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi matin, il a indiqué sa volonté de voir ce jour devenir férié en Polynésie.

Outre le programme de la journée du 2 juillet, l’association a fait le point sur les demandes d’indemnisation.  Moruroa e Tatou estime insuffisante les avancées obtenues récemment par nos parlementaires concernant l’indemnisation des victimes des essais nucléaires français dans le Pacifique. Il s’insurge : « Bien sûr qu’on se moque de nous ! Quand on regarde les indemnisations, la démarche est d’une lenteur excessive. Quand nous avons réussi, il faut encore passer devant un expert qui va demander à l’Etat de faire une proposition sur la somme à verser. Je trouve ça aberrant ! »
 
Selon son président, la situation des victimes polynésiennes n’évoluera pas.
 

Rédaction web avec Sam Teinaore 

PROGRAMME DU 2 JUILLET

– 14 heures : animation assurée par les jeunes de la paroisse
– 15 heures : discours officiels
– 16 heures : culte et hommage à John Doom, Bruno Barrillot et Pasteur Teriimana
– 17 heures : fin de la cérémonie
 
 

infos coronavirus