fbpx
jeudi 21 novembre 2019
A VOIR

|

Moruroa e Tatou cherche encore son nouveau président

Publié le

L'association Moruroa e Tatou s'est réunie ce samedi matin à la salle paroissiale protestante de Hitimahana afin d'établir son bilan et de procéder à l'élection de son nouveau président, en remplacement de feu Roland Oldham. Faute de quorum, l'élection a été reportée au 16 octobre.

Publié le 28/09/2019 à 15:47 - Mise à jour le 30/09/2019 à 11:36
Lecture < 1 min.

L'association Moruroa e Tatou s'est réunie ce samedi matin à la salle paroissiale protestante de Hitimahana afin d'établir son bilan et de procéder à l'élection de son nouveau président, en remplacement de feu Roland Oldham. Faute de quorum, l'élection a été reportée au 16 octobre.

Qui remplacera le défunt Roland Oldham à la tête de Moruroa e Tatou ? On ne le saura seulement dans deux semaines, du moins si le quorum de l’assemblée générale est atteint. Car ce n’était pas le cas ce samedi matin…

Sur les 12 membres que compte le conseil d’administration de Moruroa e Tatou, seuls quatre étaient présents. L’élection du nouveau président a donc dû être reportée, tout comme celle de secrétaire adjoint, suite à la démission de Heiava Lenoir.

“Aujourd’hui on commencé à voir le bilan moral de l’association qui a œuvré pendant un an et demi, depuis la disparition de John Doom et Bruno Barrillot, explique le pasteur Mitema Tapati, vice-président de l’association. On a vu le bilan financier de Moruroa e Tatou, enfin on a élu les nouveaux membres du conseil d’administration, mais on n’a pas pu élire le président, ni le secrétaire adjoint…”

Roti Make, Ahuura Teamotuaitau, Ralph Taaviri, le pasteur Nuupure siègent donc au CA en tant qu’accesseurs aux côtés de Hirohiti Tefaarere et Marius Chan. Mais dans l’assistance certains craignent que l’association soit politisée. Sur les quatre candidatures pour le poste de président, Hirohiti Tefaarere semble déjà faire l’unanimité.

Le CA de Moruroa e Tatou doit se réunir le 16 octobre à Paofai afin de procéder à l’élection.

Des séjours thérapeutiques pour jeunes en difficulté

Depuis trois ans, le nombre de délits commis par des mineurs au fenua est en baisse. Afin de lutter contre la récidive, les adolescents sont pris en charge par la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse. Celle-ci agit sur trois leviers : la famille, l’insertion et la santé. Sur ce dernier volet, trois séjours thérapeutiques ont été organisés cette année. Le dernier vient de se terminer à la Presqu’île.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Une enquête sur la santé de la population est...

Pendant 6 mois, Arthur Seguret, comme cinq autres infirmiers recrutés pour cette enquête sur les maladies non transmissibles, sillonnera les quartiers de...

Délinquance en Polynésie : le trafic d’ice à la...

Le Conseil territorial de la prévention de la délinquance en Polynésie française s’est réuni, ce matin, à la Présidence, co-présidé par le Haut-commissaire de la République , Dominique Sorain, le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch et le Procureur Général, Thomas Pinson.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X