fbpx
dimanche 23 février 2020
A VOIR

|

Moorea : un tere fa’a’ati en toute sécurité

Publié le

La commune de Moorea-Maiao organisait ce 2 janvier un Tere Fa'a'ati sous la surveillance de la gendarmerie et de la police municipale. L'événement a rassemblé 1500 deux-roues.

Publié le 02/01/2020 à 16:51 - Mise à jour le 03/01/2020 à 15:55
Lecture < 1 min.

La commune de Moorea-Maiao organisait ce 2 janvier un Tere Fa'a'ati sous la surveillance de la gendarmerie et de la police municipale. L'événement a rassemblé 1500 deux-roues.

Le top départ a été donné à 10 heures à la salle omnisports de Papetoai pour rejoindre Vaiare en passant par Nuuroa. Plus de 1500 deux-roues étaient engagés dans ce Tere Fa’a’ati Moorea un peu spécial.

En effet, si l’événement a été mis en place il y a 10 ans par les jeunes de Papetoai, la commune de Moorea-Maiao a repris les rênes depuis cinq ans en y intégrant un accompagnement sécuritaire.

Tout le long du tour, la gendarmerie et la police municipale accompagnent le cortège, et profitent de pauses pour rappeler les bases en matière de sécurité routière.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Une action qui semble porter ses fruits, puisque le nombre d’accidents sur Moorea a baissé, passant de 175 en 2018 à 136 en 2019.

Même l’une des participantes a constaté une évolution. “Je trouve que par rapport aux années précédentes, les jeunes sont beaucoup plus assis sur leur siège de deux-roues, et ils respectent plus, confie Edwige. Parce que les années précédentes, beaucoup faisaient du wheeling, mais cette année on n’a pratiquement pas eu de wheeling, ce qui est déjà un bon point au niveau sécurité !”

“Ce serait bien qu’on ait beaucoup plus d’événements comme ça pour les deux-roues, aussi bien ici qu’à Tahiti ou dans les îles, poursuit-elle. Je pense que les jeunes seraient plus réceptifs par rapport à la sécurité.”

REPORTAGENaea Bennett

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X