dimanche 31 mai 2020
A VOIR

|

Moorea reçoit la visite du président

Publié le

Le président Edouard Fritch a assisté, vendredi matin, à l’ouverture officielle de la 3e édition du Taure’a Move, au stade John Teariki, à Moorea. Il en a profité pour rendre visite aux malades de l'hôpital de l'île sœur.

Publié le 20/12/2019 à 15:41 - Mise à jour le 21/12/2019 à 8:00
Lecture 2 minutes

Le président Edouard Fritch a assisté, vendredi matin, à l’ouverture officielle de la 3e édition du Taure’a Move, au stade John Teariki, à Moorea. Il en a profité pour rendre visite aux malades de l'hôpital de l'île sœur.

La ministre de l’Education, de la Jeunesse et des Sports, Christelle Lehartel, le chef des subdivisions administratives des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent, Guy Fitzer, le président de la commission permanente de l’assemblée de la Polynésie française, John Toromona, et le maire de Moorea, Evans Haumani, étaient également présents au côté du président Edouard Fritch, lors de l’ouverture officielle de la troisième édition du Taure’a Move, à Moorea.

Organisé par l’Union Polynésienne pour la Jeunesse (UPJ), le Taure’a Move doit rassembler 1 500 jeunes, autour de cinq villages, lors des trois journées du festival. Les objectifs du Taure’a Move sont entre autres d’œuvrer pour une jeunesse responsable et solidaire, de favoriser la cohésion et la mixité sociale, et d’offrir un espace d’expression et de valorisation des jeunes talents.

Après l’ouverture du Taure’a Move, dans le cadre des fêtes de fin d’année, le président Edouard Fritch a ensuite, en compagnie du Dr Biarez, effectué une visite auprès des malades de l’hôpital de Moorea. Des cadeaux ont été offerts à cette occasion aux enfants présents.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Fortes houles : vigilance jaune sur une grande partie...

Météo-France Polynésie a placé en vigilance jaune pour fortes houles les zones : Tuamotu Sud, Tuamotu Est, Gambier, Australes Ouest, Tuamotu Centre Sud, Tuamotu Centre Nord, Tuamotu Centre, Australes Centre, Tuamotu Ouest, Mopelia, îles du Vent, îles Sous-le-Vent, Rapa. Cette forte houle provoquera une élévation importante du niveau de la mer dans les lagons exposés et de forts courants aux abords des passes.

Air Tahiti : pas d’indemnisation pour ses lignes déficitaires

Le tribunal administratif a tranché : les 2 requêtes d'Air Tahiti qui demandait à être indemnisée pour compenser le coût des dessertes minimales pour les lignes déficitaires dites de désenclavement, en 2014 et 2015, ainsi que 2018 et 2019, ont été rejetées.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV