samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Moorea : les kitesurfeurs manifestent contre l’interdiction de pratiquer leur sport

Publié le

Publié le 07/08/2015 à 16:04 - Mise à jour le 07/08/2015 à 16:04
Lecture < 1 min.

L’interdiction du kitesurf fait polémique à Moorea depuis une dizaine de jours. L’association Moorea Kitesurf ne compte pas en rester là. Pour protester, elle a organisé une manifestation pacifique ce samedi après-midi. Plus d’une cinquantaine de personnes se sont déplacées et ont gonflé les voiles de leur kitesurf en signe de protestation. « Le seul spot praticable à Moorea, c’est Haapiti (…) le littoral ne permet pas une pratique en sécurité. Donc ça revient à ne plus pouvoir faire du kite sur l’ensemble de l’île. » explique Vatea Quesnot, le président de l’association Moorea Kitesurf.

Fin juillet, la commune de Moorea a pris un arrêté interdisant la pratique du kitesurf dans plusieurs zones de l’île. Il mentionne des incidents entre baigneurs et pratiquants. L’association Moorea Kitesurf juge la décision de la commune plus « qu’excessive alors qu’aucun accident n’est à déplorer avec des baigneurs depuis 15 ans, et que la mairie est depuis longtemps en possession d’une proposition de réglementation, demandée depuis fort longtemps par la communauté des kitesurfeurs« .

Le maire de Moorea devrait accueillir l’association prochainement pour trouver une solution. 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.