lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

Moorea : de l’eau potable pour tous dès l’année prochaine ?

Publié le

De l'eau potable pour tous : c'est l'objectif que s'est fixé le maire de Moorea pour l'année prochaine. En attendant, 20% de la population n'en bénéficie toujours pas. Après Bora Bora, la délégation de Suez eau France et de la Polynésienne des eaux s’est rendue sur l’île sœur. L’occasion de faire un état des lieux des structures mises en place.

Publié le 11/01/2021 à 10:21 - Mise à jour le 11/01/2021 à 18:46
Lecture 2 minutes

De l'eau potable pour tous : c'est l'objectif que s'est fixé le maire de Moorea pour l'année prochaine. En attendant, 20% de la population n'en bénéficie toujours pas. Après Bora Bora, la délégation de Suez eau France et de la Polynésienne des eaux s’est rendue sur l’île sœur. L’occasion de faire un état des lieux des structures mises en place.

De l’eau potable au robinet et accessible à tous : c’est ce qu’offre la fontaine de Afareaitu. La population peut en profiter gracieusement et à sa guise : une grande fierté pour le maire Evans Haumani : « C’est notre objectif, même avec l’ancienne mandature. C’est notre objectif, notre priorité de donner de l’eau potable à notre population. »

C’est dans une station de potabilisation située vallée de Haumi que l’eau de cette partie de l’île est traitée à raison de 140 m3 par heure. Une tâche qui incombe à la Polynésienne des eaux. « Des installations UCD (unité compacte degremont®, NDLR) ont été développées sur un certain nombre de territoires dans le monde et il se trouvent qu’elles sont complètement adaptées ici sur l’île de Moorea où on a des forages mais aussi des traitements d’eau de surface de manière à apporter des solutions complètes en diversifiant les ressources d’eau », explique Maximilien Pelligrini directeur général délégué de eau Suez France.

Mais l’eau n’est toujours pas potable sur un tronçon de 15km sur les district de Maatea et Haapiti. Georges Huaa habite Maatea. Il doit lui-même potabiliser son eau : « Avant de servir l’eau, je prends toujours une compresse pour filtrer (…) On ne peut pas boire l’eau comme ça, on a la diarrhée. (…) Quand il pleut ici chez nous à Moorea, ça devient chocolat (…) On ne peut pas boire cette eau. On est obligés d’aller au magasin chercher de l’eau pour boire notre Milo, notre café. On n’est pas d’accord nous : d’ici à Maatea on paie l’eau et c’est pas propre.  »

« Je comprends. on ne peut pas payer de l’eau chocolat à chaque fois, admet le maire. Il ne reste que 15km à terminer. Je demande à la population de patienter un peu. Je sais que cette année on va tout faire, que le reste de la population puisse boire de l’eau potable. »

Les 20% de la population qui ne bénéficient pas d’eau potable devront encore prendre leur mal en patience avant de pouvoir boire sans crainte au robinet…

infos coronavirus