jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Moorea bénéficie de l’effet French Bee

Publié le

Publié le 18/12/2018 à 16:23 - Mise à jour le 18/12/2018 à 16:23
Lecture 2 minutes

En règle générale du côté de Moorea, les sorties en quad font partie des activités mises en sommeil au mois de décembre, faute de touristes. Pour certains professionnels, comme le guide touristique Moana Poroiae, la raison est simple, « on est en basse saison parce que c’est la saison des pluies, du coup plus personne ne vient… »
 
Mais force est de constater que, cette année, l’activité tourne à plein régime depuis juillet. Les sorties quotidiennes s’enchaînent. Moana et son employeur Karl Haring ne savent plus où donner de la tête. Ils parlent de l’effet French Bee. Tout comme eux, une grande partie des professionnels de Moorea semble profiter de ce flux touristique international.
 
« C’est vraiment positif pour moi French Bee, on peut dire que je n’ai plus de basse saison, lance Elda Whittaker, propriétaire d’une pension de famille. Ça tourne, ça tourne, ça tourne, c’est vraiment positif, je suis contente ! »
 
« C’est vrai que ça a changé un peu les choses pour nous également, confie également Jérôme Vauquoy, le gérant du Tiki Parc Moorea. On voit de plus en plus de touristes étrangers qui viennent nous voir spontanément sur le site. »
 
Le tourisme à Moorea semble avoir retrouvé un second souffle. Il est vrai que l’’île sœur et ses points de vue paradisiaques sont très prisés des voyageurs du monde entier, ainsi que des habitants de Tahiti. Ces derniers n’hésitent plus à faire la traversée chaque week-end.
 
 

Rédaction web avec Ingrid et André Vohi

infos coronavirus