lundi 6 décembre 2021
A VOIR

|

Moorea : approbation du PGEM révisé et d’une rectification du PGA

Publié le

La révision du Plan de Gestion de l’Espace Maritime (PGEM) de Moorea avait pour objectifs de concilier un nécessaire développement économique de l’île avec une meilleure gestion du lagon et des activités lagonaires.

Publié le 08/09/2021 à 15:47 - Mise à jour le 15/09/2021 à 14:10
Lecture 2 minutes

La révision du Plan de Gestion de l’Espace Maritime (PGEM) de Moorea avait pour objectifs de concilier un nécessaire développement économique de l’île avec une meilleure gestion du lagon et des activités lagonaires.

Mise à jour du 15 septembre : Le Conseil des ministres a approuvé une rectification du PGA (Plan général d’aménagement) de la commune de Moorea, consistant à déclasser une zone d’équipement pour la requalifier en zone urbaine, dans un quartier de Maharepa. L’objectif de cette rectification est de permettre la réalisation d’un projet de développement économique, rendu aujourd’hui impossible par le classement d’une partie de sa parcelle en zone d’équipement.

Le PGEM de l’île sœur, rendu exécutoire en 2004, vise à concilier développement socio-économique et protection du milieu lagonaire avec l’adhésion de la population. Après 11 ans d’existence, le PGEM affichait un bilan positif notamment sur les aspects suivants :
– Limitation des modifications de la ligne de rivage et des emprises illégales sur le domaine public ;
– Biodiversité marine en meilleure santé: augmentation des ressources marines et de la taille des espèces ;
– Rayonnement du PGEM et de ses principes au niveau local, national et international.

Toutefois, des améliorations du PGEM étaient nécessaires en termes notamment d’effectivité, de gouvernance, d’appropriation de l’outil par la population et de moyens de mise en œuvre. De plus, il est apparu que le zonage et les règles établis plus de 10 ans auparavant devaient évoluer. En effet, les pressions sur le lagon se sont intensifiées et diversifiées en raison de la croissance démographique, de la densification de l’urbanisation côtière, de l’évolution des modes de vie et de l’apparition de nouvelles activités lagonaires.

Sur ce constat, la révision du PGEM avait pour objectifs de concilier un nécessaire développement économique de l’île avec une meilleure gestion du lagon et des activités lagonaires. La révision qui s’est appuyée sur une concertation participative de tous les acteurs, tant institutionnels que privés, a permis de faire émerger :
– Une structuration des usagers représentatifs du lagon permettant de favoriser leur implication dans la co-construction de ce plan de gestion et permettant de faciliter la mise en œuvre des politiques publiques à Moorea ;
– Un projet de gestion à long terme pour le lagon de Moorea, qui devra être décliné de manière opérationnelle en plan d’actions ;
– L’identification d’objectifs communs que la population de Moorea et les différents acteurs souhaitent d’ici 10 à 15 ans, avec la mise en place d’une gouvernance améliorée et d’un cadre d’action plus lisible pour les différents services administratifs du Pays, qui demeurent compétents pour édicter les réglementations mettant en œuvre les orientations prévues par le PGEM.

Les autres sujets dans le compte-rendu du conseil des ministres :
– Aide à la Fondation Agir Contre l’Exclusion
– Subvention d’investissement à l’établissement public Vanille de Tahiti
– Biosécurité aux Marquises : subvention en faveur de l‘association Vaiku’a i te manu o Ua Huka
– Biosécurité à Rimatara : subvention de fonctionnement en faveur de l‘association Rima’Ura
– Lancement du site internet de la Direction des solidarités, de la famille et de l’égalité
– Étude préliminaire du schéma d’implantation sur l’aérodrome de Bora Bora
– Subventions en faveur de 17 fédérations sportives, 2 associations environnementales et 2 établissements publics culturels
– Paniers de soins de consultation cardiologique de confirmation post dépistage du rhumatisme articulaire aigu (RAA)
– Dépôt de la marque « Aire Marine Éducative »
– Subventions de fonctionnement en faveur d’établissements publics d’enseignement de la Polynésie française
– Subvention d’investissement en faveur de l’enseignement catholique : financement de travaux pour le collège Saint Raphaël de Rikitea

infos coronavirus