mardi 20 avril 2021
A VOIR

|

Mon patron c’est moi : le financement, nerf de la guerre

Publié le

Publié le 11/02/2019 à 14:19 - Mise à jour le 11/02/2019 à 14:19
Lecture 2 minutes

Les ateliers affichaient complet ce mardi et les visiteurs ont fait  la queue aux stands des divers organismes présents. Certains sont venus de loin : « Je viens de Bora Bora. Je suis venue m’informer sur les moyens dont on dispose pour créer une entreprise. J’ai l’intention de me former et de créer ma propre entreprise sur mon île. (…) J’aimerai créer un parc de jeux aquatiques dans notre beau lagon (…) Je ne sais pas comment faire un business plan, une étude de marché (…) Je suis venue exprès pour ce forum, m’informer », explique une femme.

Nerf de la guerre : le financement. « On a toutes les idées, tout ce qu’il faut. Tout ce dont on a besoin, c’est le financement, comment faire pour ça », lancent deux visiteurs. « On est là pour voir un peu tout le monde. » 

Pour décrocher une aide, direction la Sofidep, l’Adie ou encore les banques… Mais pas seulement. En janvier dernier, un nouvel organisme a vu le jour au fenua : Initiative. « On intervient pour tous les porteurs de projets qui n’ont pas forcément de fonds propres afin de solliciter un emprunt bancaire. C’est vraiment notre rôle (…) On intervient sur des projets compris entre 2 millions de Fcfp minimum et 30 millions maximum », explique Anuhea Moutardier, chargée d’affaires. Des prêts à taux zéro accordés par le Pays en partie. Les dossiers sont étudiés avec le porteur. « On épluche vraiment le dossier page par page avec le porteur pour que lui sache où il veut aller et jusqu’où. » 

Le forum se poursuit mercredi à l’assemblée. Retrouvez nos directs de l’événement en cliquant ICI
L’atelier 1.2.3 j’entreprends est à revoir ICI. 

 

Rédaction web (interviews : Tamara Sentis)

infos coronavirus