mardi 1 décembre 2020
A VOIR

|

Modalités d’application du couvre-feu à compter de ce samedi

Publié le

Le haut-commissariat précise comment va s'appliquer le couvre feu qui entre en vigueur ce samedi, et ce jusqu'au 16 novembre. Cette mesure est reconductible.

Publié le 24/10/2020 à 17:27 - Mise à jour le 26/10/2020 à 9:06
Lecture 2 minutes

Le haut-commissariat précise comment va s'appliquer le couvre feu qui entre en vigueur ce samedi, et ce jusqu'au 16 novembre. Cette mesure est reconductible.

Pour faire face à l’évolution de l’épidémie, le Haut-commissaire de la République, M. Dominique SORAIN et le Président du Pays ont annoncé, dès le 16 octobre dernier, le renforcement des mesures dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Le dispositif est aujourd’hui complété par la mesure de couvre-feu à Tahiti et Moorea applicable à compter du 24 octobre.

Les principaux objectifs restent constants et consistent à casser les chaînes de contamination, à préserver l’offre de soins et à protéger les personnes vulnérables.

Le couvre-feu prendra effet à Tahiti et Moorea à compter du samedi 24 octobre à 21 heures et jusqu’au 16 novembre inclus,  avec possibilité de renouvellement.

Les mesures applicables sont définies dans l’arrêté du Haut-commissaire du 23 octobre 2020 publié ce jour au journal officiel de la Polynésie française.

En conséquence, toutes sorties, circulations ou déplacements dans l’espace public sont interdits, à Tahiti et Moorea, tous les jours, entre 21 heures et 4 heures du matin, suite à une modification du décret national pour tenir compte des spécificités de la Polynésie française.

Des dérogations seront possibles dans les cas suivants :

  • Pour les déplacements entre le domicile et le lieu de travail, le lieu d’enseignement ou de formation ;
  • Pour des consultations et soin ne pouvant être différés ;
  • Pour motif familial impérieux tel que l’assistance aux personnes vulnérables ou pour la garde d’enfants ;
  • Pour les déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;
  • Pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;
  • Pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ;
  • Pour des transferts ou transits vers ou depuis les aéroports.

Ces horaires permettent également aux transports scolaires, aux taxis et aux navettes maritimes entre Tahiti et Moorea de continuer à circuler comme c’est le cas aujourd’hui.

Les personnes souhaitant bénéficier de l’une de ces exceptions devront se munir d’une attestation (téléchargeable sur le site internet du haut-commissariat et en version dématérialisée sur le site du Ministère de l’Intérieur) leur permettant de justifier que le déplacement considéré entre dans le champ de l’une de ces exceptions. Cette attestation de déplacement devra être imprimée et conservée tout au long du déplacement.

Par ailleurs, à Tahiti et Moorea, les établissements recevant du public ne pourront plus accueillir de public entre 21 heures et 4 heures du matin sauf exceptions (services publics de santé, de sécurité, de transport et de solidarité, hôtels et hébergements associés, entretien et location de véhicules, zones réservées des aéroports, stations essences et boutiques associées pour la vente de denrées alimentaires, etc.).

Certains établissements recevant du public feront également l’objet d’une fermeture la journée à savoir :  

  • les bars ;
  • les lieux d’exposition, foires, salons ;
  • les établissements sportifs couverts.

Les établissements sportifs couverts sont fermés, sauf pour accueillir les activités pour les groupes scolaires, périscolaires, les activités à destination exclusive de mineurs, les activités des sportifs professionnels de haut niveau ou rentrant dans le cadre de la formation universitaire sont autorisées dans les établissements sportifs couverts.

Enfin, l’arrêté rappelle que les événements festifs, déjà interdits depuis le 20 octobre dans l’ensemble des établissements de type salles de fêtes, chapiteaux, sont désormais également interdits sur les embarcations dites « pirogues à bringue » et ce sur l’ensemble du territoire.

infos coronavirus

À partir du 15 décembre, retour à la normale pour les voyages France – Polynésie

Les Français retrouveront avec la levée du confinement la liberté de circulation à partir du 15 décembre, a affirmé mardi le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, expliquant qu'il n'y avait "aucun problème à réserver" un billet d'avion pour les outremers.