samedi 19 octobre 2019
A VOIR

|

Mobilité durable : un appel à projets pour développer l’usage du vélo en Polynésie

Publié le

Publié le 20/09/2018 à 15:07 - Mise à jour le 20/09/2018 à 15:07
Lecture 2 minutes

Et si le vélo prenait plus de place dans la vie de tous les jours ? C’est ce que souhaitent l’Etat et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Pour inciter les gens à utiliser le vélo dans leur déplacement, l’Ademe lande un appel à projets : vélo et territoires.

En Polynésie française, la voiture individuelle reste le mode dominant des déplacements. Selon une enquête de l’Institut de la statistique de Polynésie française (ISPF), une personne passe 66 minutes par jour à se déplacer et perd, chaque année, une semaine de son temps dans les embouteillages. Les familles dépensent un tiers de leur budget dans les déplacements motorisés. Toujours selon l’IPSF, le coût moyen d’un véhicule est de 394 000 Fcfp par an.

L’objectif de l’appel à projets de l’Ademe est de déployer une véritable politique cyclable. Déploiement d’un plan vélo, mobilisation de l’investissement sur des projets d’infrastructures cyclables aboutis sont autant de buts à atteindre. L’Ademe entend soutenir trois types d’initiative :

– les études : soit de planification stratégique ou schéma directeur, soit de maîtrise d’ouvrage pré opérationnelle d’aménagement, soit de maîtrise d’œuvre opérationnelle d’aménagements d’itinéraires complexes ; 
– les services vélos dans les territoires qui en sont peu dotés ou dépourvus et la mise en œuvre de services innovants ;
– le recrutement de chargés de mission vélo et mobilités actives qui auront pour mission de mettre en œuvre les politiques cyclables et la conception de campagnes de communication à l’intention du grand public et notamment des jeunes.

PRATIQUE
 

Qui peut candidater ?

Les collectivités ou leurs groupements. L’Ademe mobilisera un budget d’environ 2 millions d’euros (238 millions de Fcfp) permettant la subvention de plusieurs projets, sur l’ensemble du territoire national, dont la durée ne pourra pas dépasser 36 mois.

Quand candidater ?

10 décembre : 1er relevé des projets; 
11 février 2019 : 2eme relevé des projets. 

Où candidater ?

Ademe Polynésie française 40.46.84.72 ou [email protected]

 

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

Vaimua Muliava : “Le numérique, c’est la nouvelle pirogue...

Vaimua Muliava, membre du gouvernement de Nouvelle-Calédonie est actuellement en visite au fenua dans le cadre du Digital festival Tahiti qui se tient à la Présidence depuis le 16 octobre et qui se termine ce samed

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X