Miss Dragon 2023 : le grand oral avant la soirée d’élection

Publié le

Après trois mois d’intense préparation, les prétendantes au titre de Miss Dragon 2023 ont passé leur grand oral face au jury du concours. Une épreuve importante qui permet de déceler le profil qui correspondra le plus aux valeurs de la communauté chinoise de Polynésie.

Publié le 03/06/2023 à 14:52 - Mise à jour le 04/06/2023 à 9:21

Après trois mois d’intense préparation, les prétendantes au titre de Miss Dragon 2023 ont passé leur grand oral face au jury du concours. Une épreuve importante qui permet de déceler le profil qui correspondra le plus aux valeurs de la communauté chinoise de Polynésie.


Toutes aussi élégantes les unes que les autres dans leur robe bleu satin, les candidates au titre de Miss Dragon 2023 se concentrent. À quelques minutes de l’entretien individuel face au jury, la pression monte dans les coulisses. Le grand oral compte pour 40% de la note finale. Chacune des Miss compte dévoiler une facette de sa personnalité pour convaincre. « Je comprends un peu le hakka car ma grand-mère me parle en hakka, et j’apprends le mandarin depuis la primaire. Je suis allée à l’école chinoise et à l’école française » déclare Romane Xiao Hong Suard, candidate n°6.

> Découvrez les 8 candidates au titre de Miss Dragon 2023

Les prétendantes ont 15 minutes pour se présenter et répondre aux questions du jury, attentif à leur aisance à l’oral et leur prestance. Le jury veut également en savoir plus sur les prétendantes. Certains membres du jury n’hésitent pas à les questionner sur leurs qualités et leurs défauts pour mieux les connaitre.  » On aimerait, au travers de cet entretien, mieux cerner la personnalité de chaque candidate. C’est un exercice difficile de savoir qui représentera le mieux la communauté chinoise pendant cette nouvelle année » explique Patrick Yeung, président du jury.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Les questions sont ouvertes : cuisine, passion, études, implication dans la culture chinoise… Après 4 ans d’interruption, le jury composé entre autres de précédentes Miss Dragon et de Miss Tahiti 2021 est bienveillant. « C’est un point important pour la Miss, je pense, de voir un peu outre la beauté extérieure, ce qu’il se cache à l’intérieur » indique Heimiti Teng, Miss Dragon 2019.

– PUBLICITE –

Le grand oral est toujours une épreuve délicate pour les candidates. Certaines dévoilent une part de leur histoire personnelle. « Je voulais parler de mon combat contre le harcèlement scolaire, car je l’ai moi-même vécu dans mon enfance. C’est un sujet qui me tient vraiment à cœur. C’est dur d’en parler, et plus tard, on a des traumatismes. Et moi, je veux aider » confie Maimiti Iorss, candidate n°7.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

L’épreuve de l’oral passé, les 8 jeunes femmes vont désormais se concentrer sur la soirée d’élection samedi prochain avec en face d’elles le jury, mais aussi le public.

Dernières news