mardi 2 juin 2020
A VOIR

|

Mise en œuvre du plan général d’aménagement de Huahine

Publié le

COMMUNE - La commune de Huahine a adopté son premier plan général d’aménagement en 2010, qui propose la mise en œuvre d’une politique urbaine volontariste qui met en œuvre de nouveaux projets tels que la création de cimetières ou de nouvelles routes de desserte de zone habitée.

Publié le 29/05/2019 à 11:51 - Mise à jour le 20/06/2019 à 9:58
Lecture 2 minutes

COMMUNE - La commune de Huahine a adopté son premier plan général d’aménagement en 2010, qui propose la mise en œuvre d’une politique urbaine volontariste qui met en œuvre de nouveaux projets tels que la création de cimetières ou de nouvelles routes de desserte de zone habitée.

Soucieux de moderniser et d’adapter aux enjeux actuels le plan général d’aménagement de Huahine, le conseil municipal a demandé au Pays de bien vouloir engager la procédure de révision des documents au mois de mars 2017.

Les études conduites par un maitre d’œuvre (architecte D.P.L.G.-urbaniste) issu de l’administration ont été menées à leur terme au début de cette année sous l’autorité du maire de la commune. Adopté par le conseil municipal le 13 mai dernier, après deux années d’études, dont 6 mois de procédure administrative nécessaire à sa validation, le projet vient d’être présenté et adopté par le Conseil des ministres.

Le plan général d’aménagement révisé propose la mise en œuvre d’une politique urbaine volontariste qui met en œuvre de nouveaux projets tels que :

  • La création d’un centre-ville dans la commune associée de Fare ;
  • La mise en œuvre d’une galerie couverte au droit des immeubles en centre-ville à Fare ;
  • L’aménagement d’un trottoir partagé (ouvert aux piétons et cyclistes) entre le centre-ville de Fare et le collège ;
  • L’aménagement d’un ensemble de lagunes artificielles destinées au drainage des eaux de pluie dans la zone humide de Fare ;
  • La régularisation de l’emprise foncière de la route de ceinture sur l’île de Huahine ;
  • La création d’emprises foncières destinées à la création de cimetières ;
  • La régularisation des emprises foncières destinées aux équipements publics existants ;
  • La mise en place des emprises foncières destinées à la construction des ouvrages destinés à renforcer les installations hydrauliques ;
  • La création de zones touristiques destinées à favoriser l’installation d’établissements hôteliers classés ;
  • La création de servitudes de protection des eaux de forages destinées à l’alimentation en eau potable des populations ;
  • La création de routes à l’intérieur des quartiers pour assurer le bouclage des routes existantes ;
  • L’intégration progressive des routes existantes dans le patrimoine communal (classement dans le domaine public routier) afin d’en assurer un entretien régulier destiné à offrir aux usagers le confort et le service que l’on est en droit d’attendre en zone urbaine ;
  • La création d’emprises foncières destinées à la mise en œuvre de programmes d’équipements publics (Mairie, terrains de football, espaces de loisirs et de détente etc. …) ;
  • La protection des forages par la mise en place de servitudes de protection ;
  • La création de nouvelles routes de desserte de zone habitée ;
  • La délimitation de zones urbaines en fonction des capacités de la commune à délivrer de l’eau potable pour les projets implantés à l’intérieur de ces zones ;
  • La mise en place d’espaces boisés au niveau des mangroves présentent sur l’île afin d’en assurer la protection.

La modernisation voulue des documents d’urbanisme doit permettre à la commune de Huahine de préparer son développement et la préservation du milieu naturel en concertation avec la population.

Les autres sujets dans le compte-rendu du conseil des ministres :

  • Gouvernance du programme PROTEGE en Polynésie française
  • Tourisme : soutien à plusieurs événements
  • Subvention de fonctionnement pour l’organisation de la Foire agricole de Taputapuatea
  • Attribution de lots de lotissements agricoles à Raiatea
  • Subvention pour l’organisation du Heiva Raromatai 2019
  • Soutien aux associations oeuvrant dans le domaine de la Santé
  • Education : subvention en faveur des associations Atempo et CEMEA
  • Bilan des réalisations de l’année 2018 de la direction de l’Equipement

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

« Tout sera différent » après la pandémie, avec un monde...

Le pape François a assisté samedi après-midi à la prière du rosaire dans les jardins du Vatican en présence, pour la première fois depuis près de trois mois, de près d'une centaine de fidèles, le tout retransmis dans le monde entier.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV