mardi 28 septembre 2021
A VOIR

|

Ministre de la Culture: ” le ukulele est un instrument de promotion pour nos artistes et notre fenua à l’étranger “

Publié le

Publié le 10/04/2015 à 14:10 - Mise à jour le 10/04/2015 à 14:10
Lecture < 1 min.

Heremoana Maamaatuaiahutapu s’est exprimé vendredi soir sur TNTV à l’occasion du festival et du record du monde de ukulele. ” Je suis très content qu’on arrive enfin à la phase finale de ce projet que nous menons depuis trois ans. Ça a été long à mettre en place, mais on y est arrivé” se félicite-t’il en direct de la maison de la culture où se tient le festival du ukulele.

Pour le ministre, le festival de ukulele a un peu tendance à être oublié : “Il y a le record du monde, mais il ne faut pas oublier le festival du ukulele qui va être organisé tous les trois ans pour promouvoir un instrument que nous avons récupéré des Portugais, certes, mais que nous avons transformé et qui est devenu un instrument polynésien, à la fois hawaïen et Tahitien.”

Un festival tous les trois ans

Selon le ministre, pérenniser ce festival est une solution pour faire rayonner le fenua à l’international.” Nous avons de très grands joueurs de ukulele qui méritent d’être promus à l’étranger. (…) je pense que le ukulele, plus que la guitare, la basse ou la batterie est un domaine où nous excellons, et il peut être un instrument de promotion à l’international de nos artistes, mais aussi de notre fenua ” explique Heremoana Maamaatuaiahutapu.

Le ministre se réjouit également des conséquences économiques que la tentative de record du monde de ukulele rapporte au fenua : “Nous avons gagné au niveau populaire, au niveau économique (..) je pense que nous sommes tout à fait capables d’organiser des événements internationaux dans tous les domaines. Mais si on veut se faire remarquer, il faut rester dans nos spécificités, dans les domaines où nous excellons et se battre à armes égales. N’oublions pas que nous sommes petits… “

Rédigé par

infos coronavirus