dimanche 16 mai 2021
A VOIR

|

Militaire décédé : la thèse du paludisme doit encore être confirmée

Publié le

Publié le 25/03/2015 à 14:10 - Mise à jour le 25/03/2015 à 14:10
Lecture < 1 min.

Le militaire décédé lundi au quartier du commerce à Papeete n’a pas contracté le virus Ebola, ont confirmé les autorités sanitaires mardi.

Cependant, une autopsie a été réalisée pour déterminer les causes de son décès et lever le doute sur la contagion de sa maladie. Si les experts explorent en priorité la piste du paludisme, de nouvelles analyses doivent encore être pratiquées. Des échantillons de viscères et de sang ont été prélevés sur le corps. 

Le paludisme, maladie due à un parasite et transmise par le moustique, est très présent en Afrique. Avant de revenir au fenua, le militaire polynésien a effectué une mission en Centrafrique, pays touché par la maladie. 

infos coronavirus