lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

Mieux comprendre l’agriculture au fenua avec la 2e édition du Fa’ati Fa’a’pu

Publié le

Publié le 09/11/2018 à 15:43 - Mise à jour le 09/11/2018 à 15:43
Lecture 2 minutes

La première édition qui était consacrée à l’agriculture biologique avait déjà rencontré un franc succès l’année dernière. Le concept du Fa’ati Fa’a’pu s’apparente à une journée portes ouvertes des exploitations agricoles et d’élevage, afin de faire découvrir à la population les fa’a’apu polynésiens, de sensibiliser les consommateurs aux méthodes de production des produits agricoles et d’élevage et de promouvoir les métiers d’agriculteur et d’éleveur.

« L’objectif est d’amener le public au cœur des exploitations agricoles. On a voulu consacrer cette deuxième édition à l’agriculture hydroponique, raisonnée, et aussi à l’élevage bovin » explique Marc Fabresse, responsable technique à la chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire.

Par petites groupes, les personnes présentes ont pu rencontrer deux chefs d’exploitation volontaires, un éleveur et un maraîcher dans la commune de Taiarapu-Est : « Cela permet à chacun d’avoir une discussion privilégiée avec l’agriculteur, et de réaliser que c’est un métier de professionnel » poursuit Marc Fabresse. Parmi les questions récurrentes : comment faire pour planter des légumes chez soi ? Est-ce qu’il y a beaucoup de pesticides dans les légumes que nous mangeons au quotidien ? « On ne cache rien, on leur montre tout ce qu’on fait. Cela les rassure, je pense, de voir comment travaillent nos professionnels » répond Marc. En venant à cette journée, « Beaucoup de gens réalisent que c’est mieux de manger local. La meilleure façon de s’en rendre compte, c’est d’aller voir par soi-même. (…) Il faut changer cette mentalité de se dire que parce qu’on est à Tahiti, on est moins bon qu’à l’étranger. C’est totalement faux » poursuit-il .

Une prochaine édition du Fa’ati Fa’a’pu est déjà prévue pour l’année prochaine : « Elle se passera sûrement dans des endroits encore plus surprenants. Il reste encore beaucoup de choses à découvrir sur notre fenua ».
 

Rédaction web avec Thierry Teamo et Laure Philiber
 

infos coronavirus