samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Microcrédit : l’Adie à la rencontre du public du 31 août au 4 septembre

Publié le

Publié le 27/08/2015 à 12:14 - Mise à jour le 27/08/2015 à 12:14
Lecture 2 minutes

L’association pour le droit à l’initiative économique (Adie) organise sa 5e édition de la semaine du microcrédit du lundi 31 août au vendredi 4 septembre. Cette année, trois secteurs d’activité seront particulièrement mis en avant : l’agriculture, la pêche et l’artisanat. « On a fait le choix d’ouvrir nos portes sur les secteurs traditionnels parce qu’on se rend compte que ça forme réellement l’économie du fenua et que surtout c’est peut-être ces personnes-là qui ont le plus de mal à venir pousser notre porte, et qui ont peur des barrières administratives. On est là pour leur simplifier les démarches », explique Yoann Capmas, délégué territorial de l’Adie. 

La semaine du microcrédit permet à l’Adie de décentraliser ses actions et d’aller vers le public. Pour cette nouvelle édition, l’association sera présente à Papeete, Taravao, Raiatea et Moorea. 
Cette manifestation sera l’occasion pour l’association d’informer le public sur ses missions et de mettre en avant les porteurs de projet soutenus. Quelques porteurs de projet de l’Adie tiendront un stand pour présenter leur activité et leur parcours. 

Le microcrédit consiste en de petits prêts accordés par l’association. Les personnes ont la possibilité de se faire financer plusieurs fois, de manière progressive. « Dans l’Adie, de manière générale, et dans le microcrédit, l’objectif c’est d’être dans la continuité, dans la progressivité aussi. Souvent, les personnes qui vont venir nous voir, on va les financer et les accompagner plusieurs fois. Donc, une personne que l’on finance sur une activité de pêche, par exemple sur du matériel de pêche, elle pourra revenir un an ou deux ans après pour être financée sur autre chose. Et puis elle pourra bénéficier de nos prestations d’accompagnement : c’est-à-dire des conseils dans les démarches administratives notamment », explique Yoann Capmas.  « Sur le microcrédit à l’Adie, on est limité à des financements qui vont de 12 000 Fcfp jusqu’à 1.2 million maximum. L’idée c’est petit à petit de monter les marches en même temps que la personne a la capacité à rembourser. »
 

Rédaction Web (Interview : Thomas Chabrol)

Le programme

Yoann Capmas, délégué territorial de l’Adie.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.