fbpx
dimanche 15 décembre 2019
A VOIR

|

Meurtre du prêtre : “ne pas réagir par la violence”, l’appel d’un diacre

Publié le

Publié le 25/07/2016 à 13:41 - Mise à jour le 25/07/2016 à 13:41
Lecture 2 minutes

La France entière est touchée par cet attentat qui survient 12 jours après celui de Nice. Les messages se multiplient sur les réseaux sociaux, de la part des politiques métropolitains et locaux. Un acte terroriste qui choque car il s’est déroulé dans une église lors d’une messe. Encore plus terrible, un prêtre a été égorgé. Mais en Polynésie, le diacre Médérick Bernadino appelle à la paix : “C’est quelque chose de choquant et qui nous interpelle tous, surtout que les faits se sont passés dans un lieu de culte au moment où il célébrait la messe. On ne peut qu’être touché par cela, mais en même temps, cela nous interpelle à ne pas réagir par la violence. Ils cherchent la violence en nous.”
 
Le diacre polynésien appelle d’abord à prier pour le prêtre tué lors de cet acte terroriste. Il appelle aussi à prier pour l’agresseur “Il ne sait pas ce qu’il fait. Engagé, il est pris par des manipulations psychiques, et cela peut amener des personnes à faire n’importe quoi. Nous devons prier pour le repos de l’âme de ce prêtre qui a été victime et en même temps nous devons prier aussi pour que celui qui a fait cela retrouve la paix dans le coeur et soit converti”, ajoute-t-il. Pour Médérick Bernadino, “la vraie menace est entre nous même, c’est-à-dire que nous ne sommes plus capables d’instaurer un lien de paix entre nous-mêmes. Nous sommes toujours là à nous bagarrer avec des idées, des confrontations qui peuvent aller jusqu’à haïr l’autre. C’est le début de la haine.”
 
Une messe aura lieu ce mardi soir, à 18 heures à la cathédrale de Papeete.
 

Rédaction Web (Interview Tamara Sentis)

Médéric Bernardino, diacre catholique

Le prix de la vanille ne cesse d’augmenter

Depuis quelques années, le prix du kilo de la vanille mûre ne cesse d’augmenter. Cette année, il s’est monnayé jusqu’à 15 000 Fcfp. Un prix qui s’explique notamment par une faible production et ce malgré les plans de relance du Pays.

Fruits et légumes : la guerre des marges

Les maraîchers du fenua tirent la sonnette d’alarme. Le 15 février de cette année, sans concertation avec les producteurs, le gouvernement retire tous les fruits et légumes de la liste des PPN et des PGC, à la demande de la fédération générale du commerce. Chaque commerçant devient donc libre de fixer ses prix. Deux syndicats agricoles demandent au gouvernement des marges réglementées pour sauver l’agriculture locale.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X