vendredi 24 septembre 2021
A VOIR

|

Météo : janvier 2021, “le mois le plus sec depuis 1960”

Publié le

Ces derniers jours, les pluies reviennent après un mois de janvier plutôt sec. Sébastien Hugony, météorologue à Météo France, était l’invité du JT dimanche soir.

Publié le 22/02/2021 à 10:34 - Mise à jour le 22/02/2021 à 13:50
Lecture 2 minutes

Ces derniers jours, les pluies reviennent après un mois de janvier plutôt sec. Sébastien Hugony, météorologue à Météo France, était l’invité du JT dimanche soir.

TNTV : Ce sont surtout les Australes qui sont atteints par les pluies. Que se passe-t-il dans cet archipel ?
Sébastien Hugony, météorologue à Météo France :
Nous avons en ce moment sur les Australes une dépression qui se situe à peu près à 250 km à l’ouest de Rimatara. Depuis aujourd’hui (NDLR : dimanche), Rimatara, Rurutu et Tubuai sont sous des vents très forts avec des rafales pouvant dépasser 80km/h. Avez des pluies assez soutenues par moment et surtout une mer forte avec des creux de 4m. Depuis hier, cette partie de l’archipel est placée en vigilance jaune pour les vents forts et les fortes pluies ; donc prudence”.

Cette dépression va-t-elle affecter d’autres archipels ?
“Cette dépression va se déplacer vers le sud-est et toucher Raivavae et Rapa à partir de mardi, puis tout en se décalant, va toucher le sud des Tuamotu et des Gambier. Pour la Société, en début de semaine, nous avons un répit puisque nous attendons une dégradation pluvieuse à partir de jeudi sur l’archipel de la Société et aussi sur l’ensemble des Tuamotu et des Gambier”.

Le mois de janvier est souvent l’un des mois les plus pluvieux mais pas cette année. Est-ce dû à un dérèglement climatique ou s’agit-il juste d’un aléa de la météo ?
“Effectivement, le mois de janvier a été le mois le plus sec sur la zone urbaine de Tahiti depuis 1960 – le début des mesures. Depuis le début de la saison au mois de novembre, de façon générale sur la Polynésie, la saison est peu pluvieuse. On ne peut pas relier ça directement au changement climatique puisque c’est un phénomène. Surtout que nous sommes en phénomène la nina qui est le contraire d’el niño et que ce phénomène a tendance, pour la Polynésie, à donner moins de pluie en saison chaude”.

On parle beaucoup du changement climatique et de la façon dont il va affecter les îles. C’est quelque chose que vous constatez à Météo France sur le long terme ?
“Oui bien sûr. A Météo France en Polynésie comme à Météo France au niveau national, des travaux sont en cours. D’ailleurs, les prochains résultats vont sortir courant 2021 avec des scénarios sur le changement climatique pour la Polynésie française. On va régionaliser sur la Polynésie française dans des scénarios à moyen terme – 2050 – jusqu’à long terme – 2100”.

Rédigé par

infos coronavirus