vendredi 22 janvier 2021
A VOIR

|

Mataihau : de la grande école Ferrières à la Nouvelle-Zélande

Publié le

Mataihau est un passionné de pâtisserie. Du lycée hôtellier de Outumaoro à la grande école Ferrières, le jeune homme a un parcours hors du commun. Portrait :

Publié le 20/08/2019 à 10:05 - Mise à jour le 03/02/2020 à 13:41
Lecture 2 minutes

Mataihau est un passionné de pâtisserie. Du lycée hôtellier de Outumaoro à la grande école Ferrières, le jeune homme a un parcours hors du commun. Portrait :

Mataihau Kohumoetini vient d’intégrer un établissement dédié à la gastronomie française, en Nouvelle-Zélande. Le jeune polynésien souhaitait faire connaître la pâtisserie française à Aotearoa, un pays qu’il apprécie particulièrement.

Mataihau a toujours été passionné de pâtisserie : « Etant plus jeune, j’en faisais avec ma maman et ma grand-mère. C’est minutieux et tellement beau ». Le jeune homme a donc décidé de suivre un parcours scolaire adapté : 3 ans de CAP pâtissier-boulanger au lycée hôtelier de Tahiti. Durant ces années, il remporte le prix du meilleur pâtissier junior lors des Trophées Anchor

Il enchaîne ensuite les expériences dans plusieurs établissements dont Les rêves de Lucie et le huppé Brando. « Ce qui me plaît beaucoup dans ce métier c’est faire plaisir aux gens, leur faire goûter une pâtisserie nouvelle, avec de nouveaux goûts et des formes assez originales et très jolies, j’aime beaucoup ce côté artisanal de la pâtisserie car on ne se lasse jamais d’innover sur les goûts, formes et textures. »

Pour se perfectionner, Mataihau a décidé de reprendre ses études. Pour cela, il a quitté son fenua pour la métropole, direction la grande école de l’hôtellerie, de la gastronomie et du luxe : Ferrières. En France, il participe avec le chef Jean-Christophe Jeanson au concours de Meilleur ouvrier de France, en tant que commis. Les deux hommes remportent le concours.

Après la France, retour dans le Pacifique. Mais Mataihau ne sait pas encore quand il reviendra au fenua. Et s’il revient, ce sera peut-être pour ouvrir son propre établissement… Affaire à suivre.

infos coronavirus