vendredi 3 juillet 2020
A VOIR

|

Matahari Bousquet : « J’aimerais reprendre mes études »

Publié le

Matahari Bousquet est arrivée dimanche soir de métropole. Elle s’était envolée pour Marseille avec les 29 autres candidates à l’élection de Miss France 2020 il y a un mois, élection au cours de laquelle elle a été élue 2ème dauphine. Elle a passé Noël dans sa famille, dans le sud de la métropole, avant de revenir en Polynésie pour la fin de l’année.

Publié le 31/12/2019 à 9:23 - Mise à jour le 07/02/2020 à 9:52
Lecture < 1 min.

Matahari Bousquet est arrivée dimanche soir de métropole. Elle s’était envolée pour Marseille avec les 29 autres candidates à l’élection de Miss France 2020 il y a un mois, élection au cours de laquelle elle a été élue 2ème dauphine. Elle a passé Noël dans sa famille, dans le sud de la métropole, avant de revenir en Polynésie pour la fin de l’année.

Racontez-nous cette grande élection de Miss France 2020. Cela n’a pas été trop stressant ?
« C’est sûr qu’il y avait un peu de pression car c’est un gros événement, une belle élection. J’avais beaucoup de gens qui me soutenaient donc je n’avais pas envie de les décevoir. Mais cela c’est super bien passé. C’était une aventure incroyable et je suis très fière du résultat final. »

Comment cela s’est passé avec les autres candidates ? Vous aviez de bonnes relations ?
« C’est vrai que l’on a beaucoup dit qu’il y avait eu quelques frictions durant l’aventure. Après, cela se comprend : 30 jeunes femmes d’âges différents et de mentalités différentes, c’est compliqué à vivre tous les jours. Mais en général, cela s’est super bien passé. On s’est très bien entendues. C’est sûr qu’on a plus d’affinités avec certaines que d’autres, mais en général, il y avait une bonne ambiance. »

On imagine que vous vous êtes fait des amies parmi les candidates. Certaines viendront peut-être vous rendre visite en Polynésie ?
« J’aimerai bien, et je pense qu’elles aimeraient bien aussi. Et je serai ravie de les accueillir. »

View this post on Instagram

Ia orana tout le monde ! ? Par où commencer.. Je me remets peu à peu de ce week-end riche en émotions et je tenais à vous remercier du fond du coeur! Vous qui m'avez soutenu depuis le début, vous qui m’avez fait confiance et qui avez cru en moi, MERCI POUR TOUT (et merci d’avoir explosé votre forfait téléphone pour les votes!) ?? J’en profite pour féliciter @clemencebotinooff ,notre nouvelle Miss France et toutes les candidates, lauréates ou non. Vous étiez toutes magnifiques et c’était un plaisir de vivre cette aventure à vos côtés. Je garde des souvenirs impérissables dans ma tête et de merveilleuses amies dans mon cœur. J'adresse mes plus grands remerciements : au comité @missfranceoff et tout le staff pour ce mois inoubliable, ainsi qu’à tous les sponsors et partenaires, à notre chorégraphe @mehdikerkouche et son assistante Alexandra pour ce spectacle de dingue, à @carolinegavignet et @stephanejarny pour la production, la réalisation et la mise en scène du show, à l’ensemble des petites mains à l’arrière, coiffeurs/coiffeuses, make-up artist, habilleuses, chaperons, qui nous subliment, au comité @miss_tahiti_official de m’avoir soutenu depuis le début et d’avoir fait le déplacement jusqu’à Marseille, à @albertovivian et l’ensemble de mes coach (Fred Cibard, Tita , @hei2104 et @kadtah ) d’avoir toujours cru en moi, à @jadartmakeup pour le makeup et Maryse pour la coiffure, à @lanouiille pour avoir géré mes réseaux sociaux, à @airtahitinui et à @tahititourisme pour ce voyage de rêve en Polynésie, au gouvernement Polynésien pour votre communiqué de félicitations, à @vaimalamachavesoff de nous avoir guidé et si bien représenté, à tous mes amis et proches pour leur soutien sans faille, à ma famille, mes parents, mes sœurs et frère d’avoir été mes piliers tout au long, Et enfin, MAURUURU ROA à tous les Polynésiens et à vous tous, qui venez d'ici ou d'ailleurs, pour votre soutien inconditionnel et votre amour. Vous m’avez portez jusqu’au bout et ce titre de 2ème dauphine de Miss France est pour VOUS. ❤️ Je réponds petit à petit à tous vos messages et sachez que je vous aime! Affectueusement, Matahari. ✨

A post shared by Matahari Bousquet ? (@mataharibousquetoff) on


2ème dauphine de Miss France, c’est une fierté, non ?
« Bien sûr, c’est une grande fierté d’avoir pu représenter mon fenua et de l’avoir emmené jusqu’au top 3. »

Quels sont les devoirs d’une dauphine de Miss France ?
« Pour l’instant, le détails ne sont pas encore très clairs. Je suis rentrée au fenua pour continuer à prendre en charge mon rôle de Miss Tahiti jusqu’à la prochaine élection, en juin 2020. Et si jamais Miss France fait appel à moi, je serai bien sûr disponible pour tout événement, toute occasion. »

Quels sont vos projets pour l’année 2020 ?
« Je continuerai donc mon rôle de Miss Tahiti jusqu’en juin, et ensuite, j’aimerai à la rentrée de décembre reprendre mes études. »

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

100 personnes sur le dernier vol de continuité territoriale

500 personnes souhaitant rentrer en Polynésie française ont été contactées pour ce dernier vol. Au final, 100 personnes ont répondu favorablement et sont arrivées hier soir à Tahiti par le neuvième et dernier vol de continuité territoriale affrété par l’État et opéré par la compagnie Air Tahiti Nui, en provenance de Paris CDG, via Vancouver.

HOA : une nouvelle brasserie au fenua

Un nouveau produit va faire son entrée au fenua. La bière HOA a été conçue par deux jeunes entrepreneurs. Au-delà de la création, la brasserie a surtout vu le jour grâce à la participation bénévole d’une centaine de personnes. Une brasserie pas comme les autres…

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV