mercredi 17 août 2022
A VOIR

|

Communiqué

Marquises : à Fatu Hiva, Edouard Fritch s’engage à achever le bétonnage de la route traversière

Publié le

COMMUNIQUE - Vendredi, lors de la seconde matinée du Matavaa de Fatuhiva, la délégation gouvernementale et du haut-commissariat, avec le maire de Fatuhiva, ont fait la traversée de Omoa vers Hanavave, les deux villages principaux de cette île de 84 km2 peuplée de 612 habitants au dernier recensement.

Publié le 10/07/2022 à 12:03 - Mise à jour le 10/07/2022 à 12:04
Lecture 2 minutes

COMMUNIQUE - Vendredi, lors de la seconde matinée du Matavaa de Fatuhiva, la délégation gouvernementale et du haut-commissariat, avec le maire de Fatuhiva, ont fait la traversée de Omoa vers Hanavave, les deux villages principaux de cette île de 84 km2 peuplée de 612 habitants au dernier recensement.

C’est une route de près de 17 km qui relie ces deux vallées située sur la côte Ouest de l’île, et qui constitue ainsi l’axe principal de Fatu Hiva.

Une carte de l’île de Fatu iva aux Marquises. Source : présidence de la Polynésie.

Cette liaison routière taillée dans la montagne emprunte un relief escarpé et culmine à plus de
600 mètres d’altitude près du mont Teamotua, traversant des paysages d’altitude.

La route traversière de Fatu Iva. Crédit : présidence de la Polynésie.


Cette traversée fut essentiellement l’occasion pour le président Edouard Fritch, le ministre des
grands travaux René Temeharo et le maire de Fatuhiva Henri Tuieinui, de discuter du
prochain programme de bétonnage de cette route traversière. Pour l’heure, près de 8
kilomètres sont bétonnés, soit près de la moitié. Il reste près de 9 kilomètres à faire jusqu’au
village de Hanavae où se trouve la célèbre Baie des Vierges. Après 2 années
d’interruption de chantier, le ministre des grands travaux, René Temaharo, a rassuré le maire
de Fatuhiva de la reprise du chantier de bétonnage en septembre prochain.

Les trois députés polynésiens participaient également à la visite.

Une partie de la délégation gouvernementale à Fatu Iva. Crédit : présidence de la Polynésie

infos coronavirus