dimanche 19 septembre 2021
A VOIR

|

Mariages : le haut-commissariat rappelle les règles

Publié le

Les images d'un mariage ont fait le tour de la Toile et ont ému les Polynésiens. Mais pas forcément pour les bonnes raisons.

Publié le 05/08/2021 à 15:36 - Mise à jour le 05/08/2021 à 17:53
Lecture 2 minutes

Les images d'un mariage ont fait le tour de la Toile et ont ému les Polynésiens. Mais pas forcément pour les bonnes raisons.

Vous avez été nombreux à réagir aux images du mariage du Vice-président du Pays et maire de Teva i Uta Tearii Alpha. Des photos et vidéos ont été largement diffusées sur les réseaux sociaux alors que de nouvelles restrictions ont été mises en place en Polynésie pour limiter la propagation de la covid-19.

Après la cérémonie dans la toute nouvelle mairie, les convives dont plusieurs membres du gouvernement (à l’exception du ministre de la Santé et du ministre de la Culture), se sont rendus dans un restaurant de la commune.

“J’imagine que le haut-commissaire a donné une dérogation”, déclarait le député Moetai Brotherson interrogé par notre consœur de Tahiti infos, devant le restaurant.

Dans un communiqué envoyé dans l’après-midi, le haut-commissariat signale qu’il n’a pas donné de dérogation pour l’organisation de ce mariage. L’Etat rappelle les règles :

“D’une part, en application de l’arrêté HC du 30 juillet 2021 les rassemblements de plus de 20 personnes dans les lieux ouverts au public et les événements festifs sont interdits.

D’autre part, en application dudit arrêté aucun événement rassemblant plus de 500 personnes ne peut se dérouler sur le territoire.

Dans ces conditions, aucune dérogation n’a été apportée à l’organisation de ce mariage.

Il a été rappelé qu’un mariage en format réduit est toujours possible dans un restaurant à condition que les convives respectent strictement le protocole-restauration en vigueur décrit dans l’article 11.II de l’arrêté précité, et notamment la limite de six personnes par table, la distance d’un mètre entre les tables et sans événements musicaux ou artistiques.

Enfin, si des infractions étaient confirmées, celles-ci feront l’objet de sanctions.”

Dans un post sur les réseaux sociaux, la ministre du Tourisme a pris la défense du Vice-président, expliquant que le couple avait pris toutes les précautions nécessaires pour la tenue de l’événement. Un post qu’elle a plus tard supprimé.

Le haut-commissariat a précisé plus tard que le Vice-président avait fait une première demande pour un mariage avec 1500 invités. Une demande refusée. Tearii Alpha a ensuite revu le nombre de convives à la baisse et il lui a été autorisé l’organisation d’un événement de moins de 500 personnes, à 6 personnes par tables, les tables devant être espacées d’un mètre chacune.

Dans les restrictions annoncées la semaine dernière (lire ICI), il était précisé que “les événements festifs dans les établissements recevant du public (mariages, réceptions, baby showers, etc.), dans les salles polyvalentes, chapiteaux, hôtels-restaurants et établissements de plein air, sont interdits”. Les concerts étaient également interdits.

Rédigé par

infos coronavirus