samedi 21 septembre 2019
A VOIR

|

Mareva Georges inquiète pour la jeunesse et les femmes du fenua

Publié le

Publié le 14/05/2017 à 15:14 - Mise à jour le 14/05/2017 à 15:14
Lecture 2 minutes

Elle promet de les aider grâce à sa fondation “Paul et Mareva Marciano”, cette dame de coeur, plus connue sous son nom de jeune fille, Mareva Georges, ancienne Miss Tahiti, a rendu visite ce lundi matin aux enfants placés au Village SOS de Papara.

L’ancienne reine de beauté réalise une tournée sur l’île de Tahiti afin de déterminer quels sont les besoins financiers des structures qui œuvrent pour les femmes et les enfants du fenua. Soucieuse des problématiques sociales que connaissent les familles défavorisées du territoire, elle souhaite leur venir en aide.

Moi même je n’ai jamais eu à contempler mes parents en train de se taper dessus, on est une famille très soudée et je pense que les Polynésiens le sont aussi, il suffit de leur redonner espoir et leur dire que l’on doit stopper la violence” confie la belle.

Le village SOS de Papara qui accueille près de cinquante enfants âgés de quatre à dix-huit ans, a un nouveau projet de taille : l’acquisition d’un appartement pouvant accueillir quatre ou cinq  jeunes. Des adolescents ou jeunes adultes qui seraient aidés et suivis par un éducateur afin qu’ils s’insèrent dans la vie professionnelle.

Mareva Marciano ,n’est pas encore certaine de sa contribution au projet, mais elle promet de leur venir en aide. “On va voir comment on peut participer à cette acquisition ou peut être financer les jeunes qui seront dans ces appartements pendant un an, afin qu’ils puissent prendre leur envol vers l’autonomie“, affirme Mareva Marciano.

La présence de la généreuse donatrice a redonné le sourire aux enfants. Elle prévoit déjà de visiter dix autres structures sociales et solidaires cette semaine pour faire passer un message fort, celui de la paix, de l’amour, et de l’espoir, pour faire face à la non-violence.

Rédaction Web

Mareva Marciano, fondatrice de la fondation “Paul et Mareva Marciano”

Georges Siou, président du Village SOS Papara

Xavier le Goff, directeur du Village SOS Papara

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Une Tahitienne championne de padel tennis

Léa Moerava Godallier est la numéro 2 française au classement de la Fédération Française de Tennis (FFT). Depuis septembre, elle s’est installée à Madrid car elle a intégré le circuit professionnel : le World Padel Tour qui regroupe tous les meilleurs joueurs mondiaux.

Grands projets : “cela va voir le jour” assure...

L’ouverture de la session budgétaire de l’assemblée s’est tenue ce matin avec les discours des présidents de l’hémicycle de Tarahoi, Gaston Tong Sang, et celui de la Polynésie Française, Edouard Fritch. Ce dernier a dressé un bilan d’étape de son gouvernement et donné les orientations à venir. Un bilan jugé positif pour la majorité, mais très critiqué par l’opposition.

catégories populaires