jeudi 24 septembre 2020
A VOIR

|

Marae Arahurahu : la famille Taiore demande une contrepartie au Pays

Publié le

À Paea sur le site bien connu du marae Arahurahu, cela fait plus d’un mois que la famille Taiore a élu domicile sur cette terre qu’elle revendique et appartenant à ce jour au pays.

Publié le 28/07/2020 à 17:16 - Mise à jour le 28/07/2020 à 17:16
Lecture 2 minutes

À Paea sur le site bien connu du marae Arahurahu, cela fait plus d’un mois que la famille Taiore a élu domicile sur cette terre qu’elle revendique et appartenant à ce jour au pays.

Depuis plusieurs mois la famille Taiore a entamé des procédures au tribunal pour tenter de récupérer ce qu’elle juge être son bien, sans succès. Mais avec l’aide des membres de PKAO, « Polynesian Kingdom of Atooi » (une nouvelle monarchie auto-proclamée), une nouvelle procédure a été relancée et depuis, aucune procédure d’expulsion n’a été lancée.

La famille Taiore assure que ce site, très fréquenté des touristes et où bon nombre d’événements culturels sont organisés, ne leur sera pas interdit, mais qu’une contrepartie sera demandée au territoire. « Nous n’allons pas leur interdire de venir, par contre, à chaque activité ou manifestation organisée ici, nous demanderons une part des bénéfices réalisés à hauteur de 51% pour nous et 49% pour le territoire. Nous ne voulons pas que seul le territoire touche des bénéfices alors que nous, propriétaires terriens, ne percevons rien. Nous nous sommes installés ici une semaine, puis deux, et on nous a dit qu’on allait être expulsés. Mais nous avons dit non, nous ne bougerons pas de notre terre. Ensuite, on nous a demandé : qu’est-ce qui prouve que c’est votre terre, et nous avons montré notre dévolution successorale. Donc aujourd’hui, on demande au pays de venir nous rencontrer et de discuter » explique Bernard Taiore, de la famille revendiquant la terre dite « Fare Ura ».

REPORTAGENaea Bennett

infos coronavirus

Moorea : une reprise touristique plutôt timide, la clientèle locale limite la casse

Depuis le 15 juillet dernier, le pays a réouvert les vols internationaux, une ouverture très attendue du secteur touristique durement touché par le confinement. Et après un peu plus de deux mois d’activité force est de constater que la reprise est plutôt timide du côté de Moorea, c’est la proximité avec Tahiti qui sauve quelque peu les meubles...

Le CHPF a commandé des tablettes connectées pour les patients atteints de Covid-19

Jacques Raynal, ministre de la Santé, a annoncé ce jeudi matin lors de la séance de la session budgétaire à l'Assemblée de la Polynésie française, que le CHPF avait commandé des tablettes connectées à destination des patients atteints du Covid-19 afin de faciliter le lien numérique avec leurs proches.

Télétravail : un projet de loi présenté aux partenaires sociaux le 2 octobre

Dans une réponse à Virginie Bruant en séance à l'assemblée de la Polynésie, la ministre du Travail Nicole Bouteau, a annoncé qu'un projet de loi sur le télétravail a été formalisé.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les mesures de précaution renforcées dans les maisons de...

Aux maisons d'accueil médicalisées "Les Orchidées" à Pirae et Papeete, certains matahiapo sont plus vulnérables que d’autres, notamment les malades d’Alzheimer. Pour préserver ces personnes âgées dans le contexte sanitaire actuel, le personnel tente au mieux de maintenir le lien social malgré la limitation des visites.

Le Tahiti Nui, dernier espoir pour Maupiti

À Maupiti, l’arrivée de la flottille administrative le "Tahiti Nui" est un véritable bol d’air frais pour la population. Lors de son passage sur l’île, le navire débarque près de 400 tonnes de marchandises au total. De quoi subvenir aux besoins des habitants pendant près d’un mois, le temps que met le navire avant de refaire escale à Maupiti et ce, dans le meilleur des cas…

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV