lundi 18 octobre 2021
A VOIR

|

Man’s Tahiti, une voie artistique bien trouvée

Publié le

Avec sa voix suave, Manea Otcenasek plus connu sous le nom de Man’s Tahiti est un jeune artiste discret. À 25 ans, sa carrière musicale débute tout juste. À la fois auteur et compositeur, Man's Tahiti sort avec son groupe DMN un 1er album, un EP de 4 titres.

Publié le 29/03/2021 à 10:55 - Mise à jour le 29/03/2021 à 15:25
Lecture 2 minutes

Avec sa voix suave, Manea Otcenasek plus connu sous le nom de Man’s Tahiti est un jeune artiste discret. À 25 ans, sa carrière musicale débute tout juste. À la fois auteur et compositeur, Man's Tahiti sort avec son groupe DMN un 1er album, un EP de 4 titres.

Jeune chanteur prometteur, Man’s Tahiti a récemment révélé avec son groupe le titre « Mon Fenua ». Une chanson tout en douceur et qui sonne comme un hommage à la Polynésie. Passionné par une voie artistique bien choisie, Man’s Tahiti y dévoile également une personnalité sensible et créative. “Ça a toujours été ma passion. J’aimerais en faire ma vocation, mon métier. Je chante de manière professionnelle depuis quelques années, 4-5 ans. Là, ce sont mes tous premiers pas en tant qu’auteur-compositeur”.

Cette chanson fait partie des 4 titres de son premier EP qui a été réalisé dans des conditions bien particulières. Face aux contraintes de déplacement dues à la pandémie de covid-19, l’album a été fait à distance. Les paroles ont été enregistrées en studio sur une durée de 15 jours et les deux musiciens du groupe DMN, Nolan et Dylan, se sont chargés de composer en métropole la partie instrumentale. Un véritable défi.

Le chanteur s’enrichit de cultures et styles musicaux différents en chantant aussi bien en français, anglais mais aussi en tahitien. Avec son groupe DMN, il explore un univers éclectique. Sur son titre Hands Up, le groupe a également collaboré avec un DJ local bien connu en Polynésie, Tommy Driker. “Le groupe DMN est influencé par un peu tous les styles de musique. Le reggaeton, la pop, le hip-hop, le trap aussi dans “Hands Up” et la rock, la balade… Ce sont toutes mes influences, toutes les influences des deux membres de mon groupe”

Un artiste complet

Man’s Tahiti s’est révélé en 2018. Finaliste du Grand casting, il part en France pour les auditions de l’émission the Voice. Coaching vocal et rencontres avec d’autres chanteurs sont au rendez-vous, une expérience qui concrétise davantage son rêve de se lancer dans une carrière artistique.

Chanteur, compositeur mais aussi danseur et chorégraphe, Man’s Tahiti est ce qu’on pourrait appeler un artiste complet. Il a ainsi sollicité les conseils de danseurs et performeurs pour préparer ses mises en scène. “La danse fait partie intégrante de ma vie artistique et j’essaye de m’entourer d’autres artistes pour pouvoir avoir cette énergie créative […]. Je chorégraphie mes propres danses. Pour celle notamment qui est associée au titre “Hands Up” […], j’ai contacté des danseurs hyper talentueux […]. Ensemble j’espère qu’on pourra créer un beau projet”.

En attendant les prochaines scènes, l’artiste prépare les clips vidéos de deux titres de l’EP du groupe. “Le premier clip est en cours de réalisation, c’est celui de “Hands Up”. Là, il y a encore un gros travail de préparation à faire au niveau des danses, des chorégraphies, la création des costumes… Et aussi trouver les lieux où je pourrais tourner le clip […] selon ce qu’on pourra faire et selon l’évolution de la crise sanitaire”. “Pour terminer le partage de cet album, j’aimerais réaliser aussi le clip de “Mon Fenua” parce qu’il s’inscrit dans une progression des paroles que j’ai écrites”.

En effet, Man’s Tahiti confie que si le titre “Hands Up” évoque des moments douloureux de sa vie, “Mon Fenua” introduit une guérison et une forme d’apaisement. “En écrivant mes propres chansons, je devenais un peu vulnérable parce que je partage des choses personnelles et il faut savoir les assumer devant un public”.

Rédigé par

infos coronavirus