A VOIR

|

Manihi : la zone de pêche réglementée prolongée jusqu’au 31 décembre 2026

Publié le

Sur proposition du ministre de la Culture, de l’Environnement, des Ressources marines, en charge de l’Artisanat, le conseil des ministres a approuvé la prolongation de la zone de pêche réglementée (ZPR) de l’atoll de Manihi et ce, jusqu’au 31 décembre 2026.

Publié le 23/11/2022 à 15:51 - Mise à jour le 23/11/2022 à 15:52
Lecture < 1 min.

Sur proposition du ministre de la Culture, de l’Environnement, des Ressources marines, en charge de l’Artisanat, le conseil des ministres a approuvé la prolongation de la zone de pêche réglementée (ZPR) de l’atoll de Manihi et ce, jusqu’au 31 décembre 2026.

Pour rappel, la ZPR de Manihi a été créée le 21 août 2017 pour une durée de 5 ans afin de réduire la pression de pêche dans la zone du village et de la passe. La mesure phare était l’interdiction des parcs à poissons et des filets dans toute la zone. Aujourd’hui, tous les parcs à poissons à proximité du village ont été retirés.

Depuis la mise en place de ZPR, la population a pu constater très rapidement un retour progressif des poissons aux alentours du village. Après 4 ans d’application, c’est une situation d’abondance qui est observée. Cette ressource, bien qu’elle ne soit accessible qu’au moyen de la pêche la ligne sans embarcation à proximité de la passe, permet aux villageois de s’approvisionner à moindre effort en poissons frais pour l’autoconsommation. La pêche au moulinet sur le quai du village est ainsi devenue le passe-temps préféré des villageois.

Les discussions auprès des villageois et la consultation publique organisée le 15 septembre dernier ont permis de recueillir un véritable enthousiasme vis-à-vis de cette ZPR et de ses effets. La population s’est positionnée en faveur du renouvellement de cette ZPR pour une durée de 5 ans avec quelques modifications mineures qui tiennent compte de l’expérience passée. Des mesures spéciales pour renforcer la préservation de 2 espèces emblématiques, à savoir le napoléon ou mara et la loche marbrée ou kito, ont également été adoptées.

Un comité de gestion avec un nombre important de représentants de la société civile a été créé pour suivi de cette ZPR et pour renforcer l’implication de la population dans la gestion de ses ressources marines.