lundi 30 novembre 2020
A VOIR

|

Manifestation à Tahiti pour soutenir les Hawaiiens contre le projet de télescope à Mauna Kea

Publié le

Ils étaient une trentaine ce matin à manifester devant l’assemblée de Polynésie. Une mobilisation en lien avec celle de Hawaii où des centaines de personnes s’opposent actuellement à la construction d’un télescope géant sur la montagne Mauna Kea. Un lieu sacré pour bon nombre de Hawaiiens.

Publié le 19/07/2019 à 14:35 - Mise à jour le 05/08/2019 à 9:21
Lecture < 1 min.

Ils étaient une trentaine ce matin à manifester devant l’assemblée de Polynésie. Une mobilisation en lien avec celle de Hawaii où des centaines de personnes s’opposent actuellement à la construction d’un télescope géant sur la montagne Mauna Kea. Un lieu sacré pour bon nombre de Hawaiiens.

Des centaines de Hawaiiens se mobilisent actuellement sur la montagne Mauna Kea. Un site considéré comme sacré, mais qui devrait accueillir prochainement un télescope géant construit par un consortium international. Ce à quoi s’oppose une partie de la population de Big Island qui, encore aujourd’hui, a tenté de bloquer la route menant au sommet pour empêcher les engins de chantier d’y accéder.

Et à Tahiti aussi ce projet soulève des inquiétudes. Ils étaient une trentaine ce vendredi matin à manifester devant l’assemblée de Polynésie française. Des Hawaiiens, mais également des Polynésiens ayant un lien étroit avec l’archipel américain. « Je suis originaire de Mahina, et mon tane est de Hawaii. Donc nous avions des liens avec les deux îles. Mes enfants sont demi-Tahitiens demi-Hawaiiens » explique Gloria Wassman, une manifestante.

Tous craignent que la montagne soit défigurée par ce projet. Et ils veulent faire part de leur solidarité avec les manifestants de Big Island. « Ils souhaitent construire un télescope géant sur une plaine sacrée de Mauna Kea, qui est une plaine qui n’est pas du tout touchée, où les Hawaiiens vont pour maîtriser leur culture hawaiienne, qui est le site de la création de leur peuple » poursuit Gloria.

À Hawaii, les autorités, qui soutiennent le projet, ne semblent pas céder. Le gouverneur a décrété l’état d’urgence permettant de mobiliser la garde nationale en plus des forces de l’ordre. Plusieurs manifestants ont d’ores et déjà été arrêtés. 

infos coronavirus