samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Manger vite mais bien : la street-food conquiert les Polynésiens

Publié le

Publié le 09/08/2015 à 13:07 - Mise à jour le 09/08/2015 à 13:07
Lecture 3 minutes

Récolte d’ananas pour les chefs du festival #pacificfoodaholic ! #festival #tahiti #coppenrath #ananas #pineapple #papeete #fun #o’tahiti #thesocialfood #instagood #instafood #equipe #summer2015 #sun

Posted by Pacific Foodaholic Festival on samedi 8 août 2015

Le festival Pacific Foodaholic, premier événement du genre, a démarré ce lundi au Morrison’s café. Les chefs et passionnés de cuisine invités se sont approprié les produits locaux pour le plus grand bonheur des premiers visiteurs. De la gastronomie rapide, à petits prix, la recette a fait des heureux. À midi, il y avait la queue pour commander. Leilana Miller, organisatrice de l’événement, était débordée, mais heureuse. « C’est un peu le rush, mais on va essayer de s’en sortir » lance-t-elle tout en préparant ses burgers à base de pâte à chao pao.

Cet événement, c’est un peu un rêve qui prend forme. « Ça fait trois ans que j’y pense et ça fait un an que j’ai commencé à l’organiser », raconte-t-elle. 
Le but du Pacific Foodaholic Festival ? Faire découvrir la « street-food » ou comment manger vite et bien. « Ma passion c’est un peu manger facilement, mais bien. Et du coup j’avais envie de faire découvrir ça à tout le monde. Qu’il y a autre chose que les casse-croûtes hachi-frites »

Pour l’événement, de grands chefs et des passionnés de cuisine renommés sont présents. L’occasion pour les Polynésiens de venir échanger avec eux et d’apprendre, lors de masterclass. Et pour les chefs venus de métropole, c’est le moment de découvrir d’autres produits, ceux du fenua, et de les cuisiner à leur manière. « Moi, ma maman est vietnamienne. Je suis une vraie métisse, avec des influences asiatiques, mais aussi méditerranéennes. De mes origines, je m’inspire pour ma cuisine. Je prends ce que ma grand-mère m’a appris, ce que ma mère m’a appris et j’en fais tout un mix. Aujourd’hui on a la chance d’être à Tahiti avec des produits magnifiques. Pouvoir mettre en application toute cette culture que j’ai avec les produits tahitiens, c’est juste incroyable« , s’exclame Shirley, passionnée de cuisine et invitée de la première édition de l’événement. Shirley s’est fait connaître grâce à sa participation à la saison 4 de l’émission Masterchef.

Mangues, vanille, ananas, ils sont allés chercher leurs produits à la source. Dans les champs d’ananas, les vanilleraies ou encore au marché de Papeete, les invités du festival ont pris le meilleur des produits du fenua pour réaliser leurs créations. 
L’événement se déroule au Morrison’s Café jusqu’au 13 août. Il faudra ensuite se rendre à Punaauia, au Blue Banana, pour déguster les petits plats de « street-food ».  

Rédaction Web (Interviews : Thomas Chabrol)

PROGRAMME
Du 10 au 13 août :
Au Morrisson’s Café, en plein centre ville de Papeete : différents stands de Street Food sucrés et salés !
Tacos, Hot Dog, Bao Burger, mignardises, pâtes à tartiner, D’ly les verrines gourmandes, cocktails avec et sans alcool, bubble tea…

Du 14 au 15 août :
– Cours de cuisine par Leilana Miller et Shirley de The Social Food.
– Cours de cocktails par The Social Food.

Les 14 et 15 août :
– Le 14 août, un dîner gastronomique au Blue Banana. 
Les plats seront réalisés par Leilana Miller et Kirahu Chavez, les desserts par le Chef Pâtissier François Daubinet.
– Le 15 août, une soirée cocktail animée par la Djette autrichienne Jael Rabitsch, au Morrison’s Café.

Le 16 août :
– Cours de pâtisserie par le chef François Daubinet.
Tout au long du festival vous pourrez échanger avec les chefs et découvrir leurs créations à base de produits locaux.

Leilana Miller, à l’origine de l’événement

Shirley, candidate de la saison 4 de Masterchef, invitée du festival

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.