mercredi 4 août 2021
A VOIR

|

Malgré la crise sanitaire, les centres de vacances sont ouverts

Publié le

Le centre de vacance Tamarii ‘oa’oa géré par l’IGSA, l’institution et gestion sociale des armées accueille désormais durant toutes les vacances et même pendant cette période difficile en raison de la crise sanitaire. 60 enfants dont les parents sont militaires, profitent de leurs vacances pour faire de belles rencontres.

Publié le 17/12/2020 à 17:32 - Mise à jour le 18/12/2020 à 9:29
Lecture 2 minutes

Le centre de vacance Tamarii ‘oa’oa géré par l’IGSA, l’institution et gestion sociale des armées accueille désormais durant toutes les vacances et même pendant cette période difficile en raison de la crise sanitaire. 60 enfants dont les parents sont militaires, profitent de leurs vacances pour faire de belles rencontres.

Sur la terrasse, le groupe des grands se défoule sur des pas de danse. Dans la salle d’à côté, chez les plus petits, on développe son sens artistique sur le sapin de Noel et sur les cadeaux.

À quelques pas de là, un autre jeu. Deux équipes s’affrontent, Objectif : remplir une bouteille avant ses adversaires. Loin des tablettes, smartphones et autres jeux électroniques. Ici, les animations ont comme un gout de liberté. “Presque toutes les semaines on va au cinéma, et nous avons des toboggans, on peut s’amuser dans les toboggans. On s’amuse, on se fait des copains”, raconte un jeune garçon.

Les enfants sont classés par groupe. Pour rejoindre les ateliers, il faut respecter un sens de circulation et la distanciation. Tout est organisé pour accueillir ces petits bouts de choux en toute sécurité.
“Les enfants, les personnes de plus de 11 ans ont un masque. On met du gel hydroalcoolique, on fait laver les mains régulièrement, explique Ericka Masy, directrice adjointe du centre d’action sociale d’Outre-Mer. Au niveau des groupes, on a réduit les groupes, pour éviter qu’il y ai des groupes trop importants et que les enfants ne soient trop collés, agglutinés les uns aux autres.”

Crédit Tahiti Nui Télévision

Des contraintes qui ne gâchent pas le plaisir des enfants. Les trois quarts ont des parents militaires et sont souvent contraint à quitter le fenua. Ce centre leur permet de faire de belles rencontres.

Le centre de vacance restera ouvert jusqu’au 6 janvier avec tout de même une petite interruption pendant les fêtes de Noël. Des moments inoubliables qui resteront ancrés dans leur souvenir.

infos coronavirus