samedi 20 juillet 2019
A VOIR

|

MàJ – Le conseil municipal de Taiarapu-Est dit non à la porcherie industrielle

Publié le

Publié le 27/12/2018 à 9:50 - Mise à jour le 27/12/2018 à 9:50
Lecture 3 minutes

Après Taiarapu-Ouest, c’était au tour de Taiarapu-Est de se prononcer sur le projet de porcherie industrielle sur le plateau de Taravao, avant le terme de l’enquête commodo-incommodo qui courait jusqu’à ce vendredi. Et comme l’autre circonscription, le conseil municipal de Taiarapu-Est a majoritairement voté contre, ce jeudi après-midi, avec 24 bulletins défavorables, dont celui du maire Anthony Jamet, 4 bulletins favorables et une abstention.
 
Le conseil municipal de Taiarapu-Est devait déjà se prononcer le samedi 22 décembre dernier, mais le vote n’a pas pu se faire, faute de quorum. Anthony Jamet a indiqué à l’issue du vote de ce jeudi qu’il fallait procéder par étape. “Aujourd’hui (jeudi, NDLR), il y a une question qui a été posée sur un projet bien défini avec un cheptel aux alentours de 1850 à 2000 porcs, explique-t-il. Il nous fallait prendre une décision avant la clôture de l’enquête qui a été lancée il y a 45 jours et qui va expirer demain (vendredi, NDLR). Et pour ça il était nécessaire de laisser mûrir notre réflexion. (…) L’idée était aussi de faire une démonstration comme quoi nous sommes ouverts à toute discussion, a-t-il poursuivi. Nous pouvons servir de base pour le développement du pays, mais il faut continuer à discuter, il faut faire des propositions et il faut que dans certaines occasions la population soit associée à cette réflexion.”
 
 

> “On va aller manifester à Papeete auprès du Pays”

Du côté du collectif de riverains opposés à ce projet, la joie se lisait sur les visages. “Je suis ravie, on n’a pas gagné la guerre, mais on a gagné notre première bataille, lançait Martine Landé, la porte-parole du collectif “Non à la porcherie industrielle de Taravao”. Les deux mairies se sont positionnées contre ce projet et c’est formidable, ça veut dire que vraiment les élus nous soutiennent, ils soutiennent notre combat. Ils soutiennent le fait que cette porcherie n’a rien à faire sur le plateau de Taravao, qu’elle ne devrait même pas exister, mais ce n’est que mon avis personnel. L’élevage industriel est en train de reculer dans le monde entier et nous on est en train d’aller vers ça avec ce projet, donc c’est complètement déraisonnable de faire ça.”
 
La prochaine étape sera la commission des établissements classés de la direction de l’Environnement. Mais c’est au Pays que reviendra la décision finale. Si Anthony Jamet pense que les deux avis, de Taiarapu Est et Ouest, peuvent avoir leur importance dans la balance, du côté du collectif, on ne compte pas laisser de chance au hasard.
 
“On va aller manifester à Papeete auprès du Pays, affirme Martine Landé. On va d’abord demander des rendez-vous auprès des différents ministres et à la fin auprès de M. Fritch. C’est ça le but, c’est d’essayer de convaincre tout le monde que c’est vraiment un mauvais projet pour ce pays. On a un argumentaire de 54 pages où toutes les choses les plus mauvaises sont dedans, il n’y a qu’à le lire pour le comprendre.”

 

Rédaction web avec S. Teinaore

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Baby Shark version polynésienne

https://www.facebook.com/399255963871718/videos/408281769787870/ Une vidéo publiée jeudi sur Facebook fait le buzz. Des élèves musiciens de Pao pao à Moorea,...

Agression du 14 juillet : le témoignage de la...

La mâchoire fracturée, plusieurs points de suture et 30 jours d'ITT pour l'homme agressé par un ancien légionnaire le 14 juillet à Papeete. L'histoire avait fait le tour des réseaux sociaux, publiée par Steve Hamblin. Nous avons retrouvé la victime. Il raconte :

Te Aito 2019 : les 1055 compétiteurs s’affronteront...

Charley Maitere, membre du comité d’organisation de la Te Aito 2019, était invité en plateau afin de nous parler de la compétition à venir et des dispositifs mis en place autour de ces 2 jours de compétition.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X