mercredi 28 septembre 2022
A VOIR

|

Mahina : un enfant en errance pris en charge par le ministère des Solidarités

Publié le

Quand les réseaux sociaux viennent en aide aux plus démunis. C'est grâce à un appel lancé sur la Toile qu'un petit garçon de 12 ans et son papa ont pu être aidés vendredi.

Publié le 15/04/2022 à 20:54 - Mise à jour le 18/04/2022 à 11:22
Lecture 2 minutes

Quand les réseaux sociaux viennent en aide aux plus démunis. C'est grâce à un appel lancé sur la Toile qu'un petit garçon de 12 ans et son papa ont pu être aidés vendredi.

C’est par une vidéo publiée sur Facebook que tout a commencé. Sur son compte, Iris Poirier explique son mootua est devenu ami avec un petit garçon de 12 ans. “À la fin de la journée, ma fille dit au petit garçon de rentrer chez lui parce qu’il fait nuit. Mais bien plus tard ils se rendent compte que le petit dort devant la maison. (…) Ma fille est allée le voir. Elle l’a pris dans la maison. Et ce petit ange est resté chez ma fille 4 jours… (…) Au bout des 4 jours, ma fille s’est inquiétée que personne ne le réclame. Elle a appelé la gendarmerie. (…) Ils sont venus, ont constaté mais on dit qu’ils ne pouvaient rien faire sans avis de recherche.” La mère de famille contacte donc l’assistance sociale qui retrouve finalement le père de l’enfant.

Celui ci va chercher son fils. Mais selon Iris, sa fille remarque qu’il est habillé comme s’il vivait dans la rue. L’homme serait effectivement SDF. Dans sa vidéo, Iris a lancé un appel aux services sociaux et à la ministre. “Mettez le en sécurité. Ce n’est pas normal qu’un gamin de 12 ans traine avec son père sur la route. Ce n’est pas une vie d’enfant. Il n’a rien demandé”.

Appel entendu. Dans un communiqué, la présidence explique que “la ministre a immédiatement contacté la responsable de la DFSE de Mahina et l’enfant a pu être retrouvé.

Des démarches ont été engagées auprès des services sociaux pour accélérer la procédure d’obtention d’un contrat aidé que le père venait d’engager, et auprès de l’AISPF pour trouver rapidement un logement. Sa volonté est de pouvoir vivre avec ses deux enfants. L’antenne de la DSFE de Mahina assure la gestion du suivi. Dans l’attente, et en plein accord avec le papa, l’enfant est pris en charge par la famille d’accueil le temps de concrétiser les démarches engagées, et reprendra le chemin de l’école dès mardi matin”.

infos coronavirus