A VOIR

|

Mahina : la déconstruction des bâtiments de l’ex RSMA a débuté

Publié le

Damas Teuira et les élus de Mahina vont pouvoir se projeter. La déconstruction des bâtiments du site de l'ancien RSMA a débuté. La commune espère utiliser ces terrains pour redynamiser Mahina.

Publié le 15/06/2022 à 11:49 - Mise à jour le 15/06/2022 à 14:31
Lecture < 1 min.

Damas Teuira et les élus de Mahina vont pouvoir se projeter. La déconstruction des bâtiments du site de l'ancien RSMA a débuté. La commune espère utiliser ces terrains pour redynamiser Mahina.

La déconstruction d’une partie des anciens bâtiments de l’ex-RSMA a débuté à Mahina. Le restaurant, plusieurs salles et un hangar sont en cours de démolition. Des travaux qui devraient durer 2 semaines pour cette partie. D’autres bâtiments sont en cours de désamiantage et suivront. “On a procédé par lots (…) Le bâtiment qui a accueilli notamment le centre de vaccination, le vaccinodrome de Mahina est en cours de desamiantage. Il faut compter d’ici la fin de l’année et on va démolir complètement le bâtiment”, estime le maire Damas Teuira.

Des opérations de désamiantage qui se sont révélées plus chères que prévu. La commune a dû demander un complément par rapport au budget initial. “À force de détermination et d’aller frapper aux portes au plus haut sommet de l’Etat, on a obtenu gain de cause pour la prise en charge du complément lié au desamiantage. Il était difficile pour les communes qui sont destinataires des terrains du CRSD de prendre en charge les opérations de desamiantage. (…) Pour Mahina on a eu un peu plus de 130 millions. (…) On a réévalué l’opération de desamiantage avec des sociétés locales.”

La déconstruction a été engagée dans le cadre du Contrat de Redynamisation des Sites de Défense (CRSD). À la place de ces bâtiments, la commune envisage la mise en place d’un pôle économique. “Je continue à recevoir des propositions de sociétés locales et au niveau national qui projettent de s’installer (…)Enfin, l’activité économique que nous avons prévu de développer sur Mahina a tout son sens aujourd’hui.”