dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Maëva Coucke remplacera Vaimalama au concours Miss Univers

Publié le

Vaimalama n'ira pas à Miss Univers mais la France sera bien représentée.

Publié le 23/09/2019 à 8:39 - Mise à jour le 23/09/2019 à 9:57
Lecture < 1 min.

Vaimalama n'ira pas à Miss Univers mais la France sera bien représentée.

#EXCLU ???Maëva Coucke, Miss France 2018, représentera la France lors du prochain concours de Miss Univers & Ophély Mézino, 1ère Dauphine de Miss France 2019, représentera la France lors du concours de Miss Monde !? Nos représentantes françaises ont un petit message pour vous… #missuniverse #missworld

Posted by Miss France on Monday, September 23, 2019

Elle l’avait annoncé fin juin, Miss France 2019 Vaimalama Chaves, a choisi de ne pas se lancer dans les concours internationaux. Elle expliquait ne pas vouloir manquer la préparation des Miss régionales qui aura lieu en novembre cette année.

La société Miss France a révélé ce lundi qui remplacera notre belle Polynésienne aux concours. C’est sa première dauphine Ophély Mézino qui participera à Miss Monde. Et si beaucoup rêvaient de voir Vaimalama participer à Miss Univers, c’est finalement une ancienne Miss France qui tentera sa chance… Maëva Coucke. « C’est un nouveau défi qui s’offre à moi et sachez que je donnerai le meilleur de moi-même pour aller le plus loin possible mais aussi pour vous rendre fiers, a déclaré la belle dans une vidéo. J’espère que vous serez à mes côtés. »

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.