mardi 30 novembre 2021
A VOIR

|

Ma’a hotu : Une formation en apiculture pour une meilleure insertion

Publié le

Une formation en apiculture s'est tenue à la mairie de Taravao cette semaine, dans le cadre du projet "Ma'a hotu". Organisée par l’association Tamarii Nuutania, elle donnait la possibilité à des demandeurs d’emploi de bénéficier d’une formation pour créer leur entreprise.

Publié le 21/12/2019 à 10:22 - Mise à jour le 21/12/2019 à 16:26
Lecture 2 minutes

Une formation en apiculture s'est tenue à la mairie de Taravao cette semaine, dans le cadre du projet "Ma'a hotu". Organisée par l’association Tamarii Nuutania, elle donnait la possibilité à des demandeurs d’emploi de bénéficier d’une formation pour créer leur entreprise.

L’apiculture permet de développer une multitude de compétences se rapportant à l’activité. “Il y a des compétences communes que l’on développe en apiculture ou en agriculture, comme le sens de l’observation, afin de savoir quels sont les éléments à prendre en compte pour ensuite réguler, adapter, son projet” explique Raiarii Crawford, le formateur en apiculture.

Dix stagiaires ont été sélectionnés par les municipalités de Taiarapu-est et ouest. La formation est destinée aux demandeurs d’emploi désireux de se lancer dans l’apiculture.

Cette formation entre dans le cadre du programme d’insertion de l’association Tamarii Nuutania. Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, elle n’est pas destinée aux personnes qui ont déjà été inquiétées par la justice. “Ce sont des gens qui souhaitent avoir un métier, des opportunités. Et qui n’ont pas d’emploi. On a proposé ces formations-là aux communes, et les communes ont déjà eu leurs jeunes qui sont en recherche d’opportunités comme celle-ci. Voilà comment cela s’est concrétisé” précise Namatareva Tahutini, présidente de l’association Tamarii Nuutania.

Au terme de cette semaine de cours pratiques, les stagiaires ont reçu une attestation de formation. Dans quelques semaines, ils en suivront une autre au CFPA (Centre de Formation pour Adultes). Ils auront six mois pour apprendre à créer leur propre entreprise.

infos coronavirus