mercredi 23 septembre 2020
A VOIR

|

L’usine des Jus de fruits de Moorea manque d’ananas

Publié le

Publié le 06/04/2015 à 13:19 - Mise à jour le 06/04/2015 à 13:19
Lecture < 1 min.

L’usine des Jus de fruits de Moorea manque d’ananas. Elle a du mal à s’approvisionner. Si elle a besoin de 1700 tonnes d’ananas par an, la coopérative des producteurs d’ananas de Moorea ne lui en a fourni l’an dernier, que 1 260 tonnes, soit 440 tonnes de moins . « Il y a maintenant urgence pour que l’on se mette tous autour de la table, tous les gens concernés par la filière ananas », estime Jean-Michel Monot, directeur des Jus de fruits de Moorea. « Il est temps qu’on trouve les bonnes solutions pour éviter des ruptures. Ce n’est pas bon pour l’usine, pour les planteurs et pour les consommateurs. Avec la marque Rotui qui est leader, si on ne trouve plus les produits que consomment les Polynésiens, ça va poser des soucis ». 

Le manque d’ananas est dû en partie au fait que beaucoup d’agriculteurs vendent leur production à Tahiti. Ils gagnent environ140 Fcfp le kilogramme alors qu’à l’usine, le kilo d’ananas leur rapporte environ 57 Fcfp. Par ailleurs, de nombreux producteurs ont baissé les bras. D’une centaine, il n’en reste aujourd’hui qu’une vingtaine, selon Jean Tama, président de la coopérative des planteurs d’ananas de Moorea. La raison ? Le coût de production d’un kilo d’ananas est d’environ 86 Fcfp. La vente des fruits ne permet plus aux agriculteurs de gagner suffisamment bien leur vie. Si beaucoup ont choisi de se tourner vers la vente à Tahiti, ils restent cependant actionnaires de l’usine.
Pour les producteurs d’ananas, la solution serait que le gouvernement mette en place une subvention, comme pour le coprah.

En attendant, l’usine des Jus de fruits de Moorea envisage, en dernier recours, de produire elle-même ses ananas.  

infos coronavirus

Une aide financière de 450 millions de Fcfp accordée à Air Tahiti

Le Pays a accordé une aide financière d’un montant de 450 millions de Fcfp, pour compenser une partie du déficit global de la SA Air Tahiti qui permettra de préserver sa pérennité, de sauvegarder ses emplois et de désenclaver les archipels de la Polynésie française.

Les mesures de précaution renforcées dans les maisons de retraite

Aux maisons d'accueil médicalisées "Les Orchidées" à Pirae et Papeete, certains matahiapo sont plus vulnérables que d’autres, notamment les malades d’Alzheimer. Pour préserver ces personnes âgées dans le contexte sanitaire actuel, le personnel tente au mieux de maintenir le lien social malgré la limitation des visites.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Une aide financière de 450 millions de Fcfp accordée...

Le Pays a accordé une aide financière d’un montant de 450 millions de Fcfp, pour compenser une partie du déficit global de la SA Air Tahiti qui permettra de préserver sa pérennité, de sauvegarder ses emplois et de désenclaver les archipels de la Polynésie française.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV