lundi 26 octobre 2020
A VOIR

|

L’Union polynésienne pour la jeunesse engage 43 jeunes en contrat de service civique

Publié le

JEUNESSE - L'Union polynésienne pour la jeunesse a organisé ce mardi une cérémonie de signature de 43 contrats de service civique qui œuvreront pendant 8 à 12 mois pour la jeunesse.

Publié le 30/04/2019 à 13:09 - Mise à jour le 14/06/2019 à 15:49
Lecture < 1 min.

JEUNESSE - L'Union polynésienne pour la jeunesse a organisé ce mardi une cérémonie de signature de 43 contrats de service civique qui œuvreront pendant 8 à 12 mois pour la jeunesse.

 Quarante-trois contrats de service civique d’une durée de 8 à 12 mois ont été signés ce mardi entre l’Union polynésienne pour la jeunesse et des jeunes de toutes origines sociales.

Ce dispositif financé par l’État permet de créer du lien social, en proposant un nouveau cadre d’engagement dans lequel les jeunes pourront mûrir, gagner en confiance, en compétences et prendre le temps de réfléchir à leur propre avenir, tant citoyen que professionnel.

Depuis sa mise en place, 3 201 jeunes ont trouvé un engagement, notamment dans les domaines clés de l’éducation, la protection de l’environnement et la promotion de la culture.

Ce résultat, grâce à la mobilisation des communes, des services du Pays, de l’État et des associations, fait de la Polynésie française la première collectivité d’outre-mer signataire de contrats de service civique.

Ce dispositif couvre tous les archipels de la Polynésie française. Il est reconnu et valorisé auprès des employeurs locaux et permet aux jeunes engagés de bénéficier d’un « label » qui est un atout dans leur recherche d’emploi.

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.