vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

Louna, une citoyenne très impliquée

Publié le

Le manque de personnel pour les opérations de vote et pour le comptage des voix est une problématique que rencontre la majorité des bureaux de vote lors des élections. Louna, jeune électrice de 21 ans, a accompli son devoir de citoyen pour la première fois samedi et en a aussi profité pour prêter main forte lors du dépouillement.

Publié le 10/04/2022 à 16:44 - Mise à jour le 17/04/2022 à 16:20
Lecture < 1 min.

Le manque de personnel pour les opérations de vote et pour le comptage des voix est une problématique que rencontre la majorité des bureaux de vote lors des élections. Louna, jeune électrice de 21 ans, a accompli son devoir de citoyen pour la première fois samedi et en a aussi profité pour prêter main forte lors du dépouillement.

Samedi soir lors de la clôture des bureaux de vote, Papeete a encore du mal à trouver suffisamment de scrutateurs. “Jusqu’au dernier moment, il y avait des bureaux qui n’avaient pas de table complète, donc on est allés chercher parmi les derniers qui sont encore dans la cour de l’école pour les inviter à venir être scrutateur”, explique Rémy Brillant, directeur général des services de la commune de Papeete.

Et parmi les citoyens qui ont donné de leur temps pour participer au dépouillement des bulletins, il y a Louna. À 21 ans, elle a participé à son tout premier scrutin ce samedi. Lorsqu’un appel à bénévoles a été lancé pour se joindre aux opérations de comptage des voix, son père lui a suggéré d’étoffer son expérience. “Elle était déjà très excitée de pouvoir participer pour la première fois à une élection. Donc je lui ai dit que ça pouvait être intéressant de voir comment fonctionnait toute cette démarche de dépouillement où l’on voit justement la précision, la rigueur qu’il faut conserver”, témoigne avec fierté le père de Louna.

Pour être scrutateur, il suffit d’être inscrit dans le bureau de vote concerné et sérieux. Ce n’est pas rémunéré, mais pour Louna l’expérience est en soit une gratification. “Pour des jeunes, je trouve ça bien de participer. En tout cas à terme, je compte continuer de le faire parce que j’ai trouvé ça vraiment sympa”, jure la jeune femme.

Rendez-vous donc dans deux semaines pour le second tour de la Présidentielle. En espérant que les récits de Louna auront fait des émules, pour le bien de la démocratie.

infos coronavirus