mercredi 3 juin 2020
A VOIR

|

L’opération ‘Ete revient du 16 octobre au 31 décembre

Publié le

La troisième édition de l’opération ‘Ete sera lancée ce mercredi. Le principe reste le même : jusqu’à la fin décembre, vous êtes incités à remplacer les sacs plastiques pour faire vos courses, par des paniers marché, cabas et sacs recyclables. Tissus, tressages… l’idée est de montrer que les savoir-faire locaux constituent une véritable alternative au plastique.

Publié le 15/10/2019 à 16:36 - Mise à jour le 15/10/2019 à 16:52
Lecture 2 minutes

La troisième édition de l’opération ‘Ete sera lancée ce mercredi. Le principe reste le même : jusqu’à la fin décembre, vous êtes incités à remplacer les sacs plastiques pour faire vos courses, par des paniers marché, cabas et sacs recyclables. Tissus, tressages… l’idée est de montrer que les savoir-faire locaux constituent une véritable alternative au plastique.

La troisième édition de l’opération de promotion des sacs de course locaux baptisée « ‘Ete » a été présentée, mardi matin, au ministère de la Culture et de l’environnement, en charge de l’artisanat. 

Organisé par le Service de l’artisanat traditionnel, l’opération ‘Ete s’inscrit dans une démarche de développement durable et de sensibilisation destinée à proposer au grand public des solutions alternatives aux sacs plastiques tout en valorisant les savoir-faire traditionnels polynésiens et en proposant des niches d’activités pour développer de nouveaux types de produits. En effet, la Polynésie française dispose d’une importante ressource en matières premières. Cette campagne de sensibilisation se déroulera du 16 octobre au 31 décembre.

« L’interdiction du sac plastique sans, en amont, préparer la filière, ne me paraît pas convenable, a déclaré Laëtitia Galenon, chef du service de l’artisanat, lors de la présentation de l’opération. On a d’ailleurs été approchés par la Nouvelle-Calédonie, qui eux ont interdit au 1er mai 2019 les sacs plastiques, mais n’ont pas réfléchi aux alternatives avant. Nous, on a pris le problème dans l’autre sens : on propose des alternatives avant de faire passer la loi du Pays. »

Pour cette 3e édition, un nouveau concept baptisé « mon ‘Ete et moi » voit le jour. Il s’agit d’une campagne de promotion qui invite le grand public à créer lui-même, à partir de matières premières locales, un panier personnalisé, qui lui ressemble et qui se veut avant tout pratique, donc réutilisable.

Dans cette optique, deux jeux concours sont prévus. Le premier baptisé « Crée ton ‘Ete et fais le liker », dont le lancement est prévu le 16 octobre, consiste à publier une photo sur la page Facebook événement créée pour l’occasion. Le créateur du panier qui collectera le plus grand nombre de « like » sera déclaré gagnant.

Le deuxième concours « Mon ’Ete et moi », dont le lancement est prévu le 25 novembre, mettra à contribution le grand public. En effet, chaque participant sera invité à poster sur la page événement un « selfie » en posant avec son ’ete. Le but du jeu est d’inviter les Polynésiens à « liker » leurs photos préférées. Celui qui obtiendra le plus grand nombre de mention « like » sera déclaré gagnant. Ce deuxième concours prendra fin mardi 31 décembre.

Par ailleurs, un stand d’information et d’exposition sur cette thématique sera mis en place lors du salon des jeunes artisans créateurs qui se tiendra sur le site de la Maison de la culture du 21 au 24 novembre prochains. Les différents ’ete des participants au concours « création » seront exposés durant ce salon. La remise des prix du gagnant du concours « création » aura lieu le dimanche 24 novembre à partir de 14 heures sur le Paepae a Hiro de la Maison de la culture.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

À domicile, en lieu dédié… Comment effectuer sa quarantaine...

La cellule de crise sanitaire du Pays a mis en place depuis le 25 mai une fiche d"engagement sur l'honneur" pour tout voyageur entrant en Polynésie qui doit effectuer une quarantaine obligatoire de 14 jours, à domicile ou dans un centre d'hébergement dédié.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV