lundi 25 janvier 2021
A VOIR

|

Locations saisonnières, Airbnb… le meublé de tourisme à Bora Bora en crise

Publié le

Le secteur du tourisme est en chute libre cette année en Polynésie, Covid-19 oblige. De la grande hôtellerie au logement chez l’habitant, toutes les catégories sont concernées par cette crise. Et les meublés du tourisme type Airbnb n’y échappent donc pas...

Publié le 16/12/2020 à 16:38 - Mise à jour le 16/12/2020 à 16:48
Lecture < 1 min.

Le secteur du tourisme est en chute libre cette année en Polynésie, Covid-19 oblige. De la grande hôtellerie au logement chez l’habitant, toutes les catégories sont concernées par cette crise. Et les meublés du tourisme type Airbnb n’y échappent donc pas...

Plus de 500 logements sont proposés en location saisonnière sur l’ensemble du territoire polynésien. Avant la Covid-19, le marché du meublé de tourisme explosait… Rien qu’à Bora Bora où le tourisme est la première ressource économique, on dénombre 145 logements saisonniers.

« J’ai 3 logements saisonniers pouvant accueillir chacun jusqu’à 4 personnes maximum. Et j’en ai 2 autres en longue durée, cela me sauve un peu durant ce Covid » indique propriétaire Hinano Ellacott, propriétaire d’hébergement.

Mais voilà, avec la crise sanitaire, le secteur est en berne. Les visiteurs se font rares et les plannings de réservation sont vides. Et les fins de mois sont difficiles pour les propriétaires qui ont fait de la location saisonnière leur activité principale : « Cela a été très difficile cette année. J’ai eu une reprise, mais faible, à partir du mois d’août. J’ai du mal à me projeter en 2021 vu que mon calendrier ne se remplit pas vraiment et vu la situation du reconfinement en France, cela a annulé pas mal de réservations qui couvraient novembre et décembre ».

Les propriétaires se veulent toutefois rassurants, l’activité devrait reprendre vers la fin du premier trimestre 2021. Quant à la réforme instaurée par le pays pour mieux contrôler les meublés de tourisme, elle est des plus attendues : « Je pense que c’est une bonne chose pour régulariser un peu cette situation, car aujourd’hui, beaucoup sont au black. Il faut aider le pays, car ils nous ont quand même offert une aide durant cette crise. C’est une bonne chose qu’on régularise tous les Airbnb de l’île et de la Polynésie française ».

infos coronavirus