jeudi 26 mai 2022
A VOIR

|

L’Institut du cancer prend ses marques

Publié le

C’est une maladie contre laquelle la Polynésie veut lutter avec les moyens adaptés. Le nombre de cancers ne cessera d’augmenter dans les prochaines années. En attendant la construction du futur centre de lutte contre la maladie, prévu pour 2027, l’institut du cancer reprend le registre des malades. Elle devient un outil essentiel pour coordonner au mieux le parcours de soins des patients.

Publié le 12/05/2022 à 10:38 - Mise à jour le 12/05/2022 à 12:49
Lecture 2 minutes

C’est une maladie contre laquelle la Polynésie veut lutter avec les moyens adaptés. Le nombre de cancers ne cessera d’augmenter dans les prochaines années. En attendant la construction du futur centre de lutte contre la maladie, prévu pour 2027, l’institut du cancer reprend le registre des malades. Elle devient un outil essentiel pour coordonner au mieux le parcours de soins des patients.

Le cancer et ses différents types, un enjeu de santé publique en Polynésie. 800 patients sont suivis en 2021 . Un volume en constante augmentation qui pèse sur la prise en charge à l’hôpital. Créé l’an dernier, l’Institut du Cancer de Polynésie française (ICPF) a justement vocation à désengorger le service de radiothérapie.

Il s’agira également de dresser la nouvelle stratégie de lutte contre la maladie. La sensibilisation au dépistage sera au cœur de prochaines campagnes d’information. “On est sur une population qui est vieillissante et donc on sait que statistiquement, on découvrira malheureusement dans les années qui viennent de plus en plus de cancers, explique le directeur de l’ICPF Christophe Moreau. On a aussi pour mission de tenir un registre qui va nous permettre d’identifier les profils de personnes, les types de cancers qui sont détectés en Polynésie.”

Lire aussi > Congrès d’oncologie à Tahiti : l’importance du dépistage précoce dans la prise en charge des cancers

L’institut c’est aussi un pôle de recherche. En 2023, un nouveau laboratoire d’anatomo-cyto-pathologie permettra d’établir plus rapidement des diagnostiques, à Tahiti.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Pour l’instant il n’est pas possible d’avoir accès à des traitements innovants sous forme d’essai clinique. L’institut se penche sur le cadre réglementaire pour en bénéficier.

Dans la lutte contre la maladie, de nouveaux équipements médicaux seront mis à disposition en plus de la radiothérapie. “Il y aura des équipements hyper spécialisés. Un cyclotron, c’est un appareil qui permet de fabriquer quelque chose qui va permettre d’utiliser ce qu’on appelle un PETscan, donc vous voyez c’est très technique” souligne le ministre de la Santé Jacques Raynal.

Dans sa feuille de route, l’institut du cancer entend devenir un pilier pour coordonner avec les médecins et les acteurs de la cancérologie, le parcours de soin du patient. La prise en charge sera entièrement revue dans quelques années avec une structure d’accueil et de traitement exclusivement dédiée à la maladie.  

infos coronavirus