fbpx
mardi 19 novembre 2019
A VOIR

|

L’hommage de père Christophe à Pancho, le SDF qui a mis fin à ses jours à la DSP

Publié le

Publié le 01/03/2019 à 9:24 - Mise à jour le 01/03/2019 à 9:24
Lecture 2 minutes

C’est un beau message que le père Christophe a publié, vendredi sur la page Facebook de son association Te Vai-ete, pour rendre hommage à Pancho, dont seule la triste fin en cellule de dégrisement à la DSP, le 19 février dernier, est connue du public.
 
“Pour beaucoup tu n’auras été que ces quelques lignes de la presse : ‘Le SDF vivait dans la rue depuis de nombreuses années et s’alcoolisait quotidiennement. Il n’avait plus de relations avec famille et était pris en charge par une association gérant les SDF’. (…) Non, Pancho, tu n’étais pas un ‘SDF qui s’alcoolisait quotidiennement’… tu étais une personne !”, s’est insurgé père Christophe avant de poursuivre.

“Pour ceux qui te croisaient lors de nos maraudes, tu étais Pancho, jeune homme toujours respectueux et polis même si parfois tu étais dans un état second ! Sourire, humour sur ton visage, mais ton regard laissait transparaître cette souffrance, cette solitude devenue insupportable au point que ce mardi 19 février tu as voulu t’en défaire définitivement !
Pancho, ton cri sera-t-il entendu ? Suffira-t-il à sauver de l’individualisme et de l’égoïsme notre société ?”
, s’est-il interrogé.  

Selon père Christophe, l’homme devait avoir pour dernière demeure une tombe anonyme “dans un coin du cimetière de l’Uranie, mais parce que l’on ne pouvait se résoudre à oublier ton humanité sans renier la nôtre, à force de persévérance les tiens ont été retrouvés”.
 
Ses amis de la rue l’ont donc salué une dernière fois mercredi avant que son corps soit rapatrié sur son île pour qu’il repose auprès des siens, et notamment de sa mère.

“Pancho, le monde ne le sait pas, parce que trop préoccupé par lui-même, mais il s’est appauvri d’une belle âme… Notre cœur d’homme est révolté par cette déshumanité qui t’a conduit à nous quitter”, a-t-il conclu.
 

Rédaction web

Des séjours thérapeutiques pour jeunes en difficulté

Depuis trois ans, le nombre de délits commis par des mineurs au fenua est en baisse. Afin de lutter contre la récidive, les adolescents sont pris en charge par la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse. Celle-ci agit sur trois leviers : la famille, l’insertion et la santé. Sur ce dernier volet, trois séjours thérapeutiques ont été organisés cette année. Le dernier vient de se terminer à la Presqu’île.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Incendies en Australie : Sydney enveloppée dans un brouillard...

Sydney était enveloppée mardi dans un épais brouillard toxique, alimenté par les incendies qui dévastent la côte est de l'Australie depuis vendredi dernier.

Punaauia organise ses “Green Days” du 14 au 16...

Pour la 7ème année consécutive, la ville de Punaauia organise les Green Days, un événement qui regroupe des porteurs de projets, des chercheurs, des associations et des bénévoles venus proposer à la population des alternatives à nos habitudes de consommation.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X