vendredi 14 août 2020
A VOIR

|

L’histoire d’amour continue entre Esmeralda et Tahiti

Publié le

Publié le 07/12/2016 à 15:52 - Mise à jour le 07/12/2016 à 15:52
Lecture 2 minutes

113 mètres de long, 21 voiles et avec à son bord 306 membres d’équipages, l’Esméralda est l’un des cinq plus grands voiliers quatre mâts du monde…
Ce voilier est  un habitué du fenua. C’est la 25ème fois qu’il accoste à Tahiti. C’est neuf ans après sa construction en 1946, qu’il effectue son premier voyage à Tahiti avec à son bord l’armée chilienne.

Aujourd’hui ce ne sont plus seulement des militaires qu’il accueille à son bord, mais également des étudiants de l’école navale qui parachèvent leur formation pratique.

Ce jeudi, il a ouvert ses portes au public. « C’est une première pour moi qui suis un ancien de la Marine Nationale. Un ancien major cuisinier et cela me fait énormément plaisir. J’ai été au Chili durant les années 70. (…) Vivre en société, c’est ce qu’apprend la marine. Qu’elle soit française ou chilienne. C’est une grande famille la marine. » déclare un brin nostalgique Patrick Delmotte.

 

Plus de 8000 visiteurs ont déjà pu monter à bord de ce magnifique voilier cette année. Vendredi, il vous sera possible à nouveau de monter à bord et de profiter du pont supérieur entre 14 H et 18 H mais également samedi de 10 H à 12H. L’Esméralda et son équipage reprendront ensuite la mer vers leur destination finale, dans l’après-midi, pour une traversée vers Valparaiso au Chili.
 

Rédaction Web avec Naea Bennett et Mata Ihorai

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

« Fa’aiho » : le festival culturel reporté

Le festival "Fa’aiho" qui devait se dérouler dans les différents espaces de la Maison de la culture et dans les jardins de Paofai vient d'être reporté à une date ultérieure.

Fermeture des boîtes de nuit : « un coup de...

Nouveau coup dur pour les propriétaires des discothèques de Papeete. Avec la recrudescence du nombre de cas de Covid-19, les autorités du Pays et de l’État ont annoncé la fermeture des boîtes de nuit du 12 au 25 août inclus. Ces espaces clos sont considérés comme propices au non-respect de la distanciation sociale et donc à une forte propagation du virus. Une décision injuste selon le syndicat des bars et dancings.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV