fbpx
lundi 18 novembre 2019
A VOIR

|

L’herbe haute du quai de Uturoa ternit l’arrivée des croisiéristes

Publié le

Publié le 20/01/2019 à 15:46 - Mise à jour le 20/01/2019 à 15:46
Lecture 2 minutes

“Quand les touristes arrivent, c’est la première chose qu’ils voient, l’herbe partout sur le quai, déplore Avaearii Teriihaunui, membre de l’association Uturoa Centre-ville. Là-bas, il y a même de l’herbe à hauteur du genou.”
 
Voir de l’herbe à hauteur des genoux à la descente d’un paquebot, ce n’est pas forcément ce qu’attendent les croisiéristes d’une destination touristique. Pour les prestataires qui accueillent ces visiteurs, c’est même une honte.
 
“On a eu plusieurs remarques, notamment du directeur général du paquebot, poursuit Avaearii. Ensuite, on a eu celles des tour-opérateurs, des prestataires et des touristes…”
 
Pour éviter que les graines d’herbes et autres insectes ne restent accrochés aux chaussettes ou aux vêtements, les touristes passent entre les rochers, où l’herbe est moins haute. Une situation assez désagréable et dérangeante pour que l’association Uturoa Centre-ville lance un appel.
 
“Ce qu’on aimerait, ce qu’on demande aux services concernés, c’est qu’ils désherbent le plus rapidement possible parce qu’au mois de janvier, mars et avril, on reçoit dix gros paquebots, explique Avaearii. Et ce sont dix gros accueils qui pourraient être gâchés rien qu’avec l’herbe qui pousse sur le quai.”
 
Si aucune mesure n’est prise d’ici le mois prochain, l’association craint que les paquebots refusent de venir à quai ou ne changent tout simplement de destination.
 
Joint par téléphone, le Port autonome, en charge de la marina de Uturoa, nous a indiqué être au courant de ce problème depuis plusieurs années. Différentes solutions seraient à l’étude, notamment celle de refaire un dallage qui empêche l’herbe de pousser, mais les appels d’offres réalisés sont pour l’instant infructueux, notamment à cause du coût trop élevé de l’opération.
 
En attendant, le Port autonome assure que des jardiniers vont passer dès jeudi nettoyer les lieux à la débroussailleuse et qu’ils passeront désormais une fois par mois.
 
 
 

Rédaction web avec Rony Mou-Fat 
 
 

Des séjours thérapeutiques pour jeunes en difficulté

Depuis trois ans, le nombre de délits commis par des mineurs au fenua est en baisse. Afin de lutter contre la récidive, les adolescents sont pris en charge par la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse. Celle-ci agit sur trois leviers : la famille, l’insertion et la santé. Sur ce dernier volet, trois séjours thérapeutiques ont été organisés cette année. Le dernier vient de se terminer à la Presqu’île.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Préavis de grève déposé à l’Intercontinental

Le confédération syndicale O oe to oe rima a déposé ce matin un préavis de grève à l'Intercontinental. Une grève qui pourrait prendre effet jeudi prochain à l'Intercontinental de Moorea, date à laquelle les candidates à Miss France 2020 devraient arriver à l'hôtel.

En 2018, l’État a dépensé 188 milliards de Fcfp...

En 2018, les dépenses de l’État s’élèvent à 188 milliards Fcfp, soit une hausse de 2 milliards de Fcfp par rapport à 2017, révèle le haut-commissariat dans un communiqué.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X