A VOIR

|

L’expertise polynésienne sollicitée en Nouvelle-Calédonie

Publié le

Les Polynésiens ont mis à contribution leur savoir-faire en matière de facilitation lors des tables rondes, formations ou ateliers.

Publié le 05/12/2022 à 13:43 - Mise à jour le 05/12/2022 à 13:43
Lecture < 1 min.

Les Polynésiens ont mis à contribution leur savoir-faire en matière de facilitation lors des tables rondes, formations ou ateliers.

L’édition 2022 de l’Oceania Geospatial Symposium (OGS) s’est terminée dimanche. Cette édition a réuni plus de 150 participants des Pays du Pacifique, pour s’informer, échanger sur les possibilités des technologies géospatiales au service de l’adaptation aux changements climatiques, de l’occupation des sols, la gestion des ressources en eau, des zones humides et des mangroves.

Les facilitateurs issus des services de la Polynésie sont intervenus lors d’ateliers d’intelligence collective destinés d’une part, aux acteurs régionaux et nationaux du Pacifique, et d’autre part aux décideurs et sponsors de la région.

En parallèle du symposium, la délégation a initié la concrétisation d’un partenariat en matière d’innovation publique avec les différentes administrations du Gouvernement et des Provinces de la Nouvelle-Calédonie, partenariat à la demande Vaimu’a Muliava, membre du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, en charge notamment de la modernisation de l’action publique lors de sa venue à Tahiti en juillet dernier.

L’objectif est d’ouvrir un réseau de facilitateurs et d’initier la démarche d’innovation et de transformation publiques en Nouvelle-Calédonie, en s’inspirant de l’exemple polynésien en utilisant son expertise en la matière.

Dans le cadre d’une première réunion avec les agents des différentes administrations du Gouvernement et des Provinces de la Nouvelle-Calédonie, les bases d’un réseau de facilitateurs calédoniens ont été posées.

Des ateliers de découverte des outils et méthodes d’innovation publique et des formations pratiques ont également mobilisé une centaine de personnes (agents publics, chefs de projets, responsables, directeurs d’établissements et de services, managers).

La qualité des interventions des membres de la délégation polynésienne a été saluée par l’ensemble des acteurs et partenaires, suscitant des attentes fortes pour l’avenir de la coopération.