vendredi 10 juillet 2020
A VOIR

|

Levothyrox : 17 000 signalements d’effets indésirables, soit 0,75% des patients (rapport)

Publié le

Publié le 29/01/2018 à 8:20 - Mise à jour le 29/01/2018 à 8:20
Lecture 2 minutes

Pour la période du 15 septembre au 30 novembre 2017, 12 248 cas ont été signalés, selon le rapport de pharmacovigilance très attendu remis mardi à l’Agence du médicament (ANSM). Ils s’ajoutent aux 5 062 cas d’un premier rapport publié en octobre, qui portait sur la période du 27 mars au 15 septembre. 

Le total de patients traités au Levothyrox (laboratoires Merck), dont la nouvelle formule a suscité de nombreuses plaintes de patients depuis l’été, est estimé à 2,3 millions.

Le deuxième rapport reprend l’essentiel des conclusions du premier.
D’abord, les effets indésirables rapportés sont identiques à ceux déjà connus avec l’ancienne formule du médicament et aucun d’entre eux n’est spécifique à la nouvelle, introduite sur le marché fin mars 2017. Les plus fréquents : fatigue, maux de tête, insomnie, vertiges, douleurs articulaires et musculaires et chute de cheveux.

Mais « le nombre de signalements d’effets indésirables avec Levothyrox nouvelle formule est inédit », selon le rapport.
Leur « fréquence de signalement » est « totalement inattendue », souligne le document, qui relève « un effet amplificateur du portail de signalement [mis en ligne pour que les patients concernés fassent leur déclaration] et des réseaux sociaux ».

Entre la mise en oeuvre des enquêtes et le 9 janvier, 19 cas de décès ont par ailleurs été enregistrés dans la base nationale de pharmacovigilance (BNPV) dont les chiffres ont servi à rédiger les deux rapports. Mais « il n’y a pas de lien établi » entre ces décès et la nouvelle formule du Levothyrox, a indiqué à l’AFP Christelle Ratignier-Carbonneil, directrice générale adjointe de l’ANSM.

Par ailleurs, le rapport met en évidence un élément déjà présent dans le premier document mais qui reste encore sans explication : les effets indésirables chez les patients qui ne souffrent pas d’un déséquilibre thyroïdien.

La nouvelle formule du Levothyrox a été réclamée par l’ANSM au laboratoire Merck en 2012 afin, selon elle, de rendre le produit plus stable dans le temps. Le changement ne porte pas sur le principe actif mais sur d’autres substances, les excipients.

La nouvelle formule du Levothyrox a été mise sur le marché en mars, mais certains patients se sont rapidement plaints d’effets secondaires. Face à leur colère, les autorités de santé ont dû mettre en place des alternatives, alors que le Levothyrox de Merck était jusque-là en situation de quasi-monopole.
Des patients mécontents ont entamé plusieurs procédures en justice.

AFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV