vendredi 7 août 2020
A VOIR

|

Les voyages en bus électrique gratuits ce jeudi sur la ligne 2

Publié le

C’est une première en Polynésie et dans le Pacifique : les bus 100% électriques vont désormais sillonner les routes de la zone urbaine de Papeete. Sept premiers bus entrent en service demain sur la ligne 2 entre le collège de Arue et Outumaoro. Pour leur lancement, les rotations seront gratuites toute la journée, sur cette ligne.

Publié le 11/12/2019 à 15:59 - Mise à jour le 12/12/2019 à 10:57
Lecture < 1 min.

C’est une première en Polynésie et dans le Pacifique : les bus 100% électriques vont désormais sillonner les routes de la zone urbaine de Papeete. Sept premiers bus entrent en service demain sur la ligne 2 entre le collège de Arue et Outumaoro. Pour leur lancement, les rotations seront gratuites toute la journée, sur cette ligne.

Les sept premiers bus 100% électriques seront mis en service dès ce jeudi 12 décembre sur la ligne 2 entre le collège de Arue et le rond-point de Outumaoro à Punaauia. Pour l’occasion, les usagers pourront voyager gratuitement toute la journée.

Ces nouveaux bus 100% électriques peuvent accueillir 74 passagers dont un, en fauteuil roulant. Ils ont une capacité de 31 sièges assis. Les sièges de courtoisie, de couleur rouge, sont réservés aux personnes âgées ou à mobilité réduite, et aux femmes enceintes.

(Crédit photo : Présidence de la Polynésie française)

La réglementation a été modifiée afin de permettre à 45 usagers de se tenir debout. « Partout dans le monde, lorsque vous voyagez, il y a des tronçons où les bus sont autorisés à prendre des passagers debout. Pour la bonne pratique, nous avons voulu aussi le faire sur des tronçons bien définis, surtout dans l’agglomération, pas sur les hauteurs » explique René Temeharo, ministre des transports. Les enfants, par contre, ne sont pas autorisés à rester debout. Les chauffeurs ont été formés et ne doivent pas dépasser les 50 km/h.

REPORTAGEThierry Teamo

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Un jardin aromatique pour patients dialysés

L’association Apair Apurad de Paea propose un jardin aromatique à ses patients dialysés. Le centre accueille une cinquantaine de ces personnes à la santé fragile qui vont pouvoir mieux s'alimenter.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV