jeudi 13 mai 2021
A VOIR

|

Les touristes américains sont de retour

Publié le

150 passagers en provenance de Los Angeles sont arrivés ce lundi matin à l'aéroport de Tahiti-Faa'a. Tout a été fait pour que l’accueil se passe sans encombre pour ce premier vol commercial depuis la réouverture de la liaison avec les États-Unis.

Publié le 03/05/2021 à 16:13 - Mise à jour le 03/05/2021 à 16:13
Lecture 2 minutes

150 passagers en provenance de Los Angeles sont arrivés ce lundi matin à l'aéroport de Tahiti-Faa'a. Tout a été fait pour que l’accueil se passe sans encombre pour ce premier vol commercial depuis la réouverture de la liaison avec les États-Unis.

C’est le personnel de la présidence qui a accueilli les touristes dans le hall de l’aéroport. Sur les 240 passagers prévus sur ce premier vol en provenance des États-Unis depuis la réouverture des frontières, 150 ont atterri ce lundi matin à Faa’a. Pour les diriger, deux files ont été créées : une pour les passagers vaccinés, l’autre pour les passagers non-vaccinés. Ceux-là ont été immédiatement conduits dans un centre dédié pour y effectuer leur période d’isolement.

Les premiers touristes américains de l’année avaient hâte de réaliser ce voyage. Comme ce couple qui « attendait ça depuis 2 ans, depuis 2019, confie le mari. Il y a eu la Covid, donc nous avons décalé d’un an. Et heureusement que les frontières ont rouvert. »

Selon certains passagers, les annulations et reports ont été bien gérés. « Les compagnies aériennes et les hôtels ont été très conciliants, vraiment très conciliants », assure un Américain fraîchement débarqué.

Autre aspect salué par ces premiers touristes des États-Unis : l’efficacité des contrôles à Tahiti-Faa’a. « Je n’aime pas qu’on m’enfonce des trucs dans les narines, mais ça s’est très bien passé, assure l’un d’entre eux. Je ne m’attendais pas à une telle efficacité. Los Angeles devrait prendre exemple sur vous. »

Près d’une soixantaine de personnels ont été mobilisés pour ce vol en provenance des États-Unis. Les procédés sont améliorés quasiment au quotidien.

« Je ne sais pas si ça devient un argument touristique, mais quoi qu’il en soit, le test à J zéro, à l’entrée, n’est pas fait dans tous les aéroports du monde, explique Frédéric Sautron, l’administrateur des Tuamotu-Gambier, qui représentait le haut-commissaire ce lundi matin. Ce test à J+4, le contrôle préalable à l’embarquement, et puis ce statut et la mobilisation des services du Pays qui ont pris en charge financièrement beaucoup de sites dédiés ; la mobilisation de l’État qui assure 7 jours sur 7 le contrôle de tous ces nombreux dossiers qui arrivent pour pouvoir apporter une réponse individuelle aux différents voyageurs, méritent d’être salués. »

Les professionnels du tourisme sont les plus heureux, car ils reprennent enfin du service après plusieurs mois d’arrêt.

infos coronavirus