dimanche 11 avril 2021
A VOIR

|

Les tomates polynésiennes victimes d’un nouveau virus

Publié le

Publié le 22/08/2014 à 5:00 - Mise à jour le 22/08/2014 à 5:00
Lecture < 1 min.

Il y a de moins en moins de tomates dans les étals et au marché. Et quand il y en a, elle ne sont pas de bonne qualité.
Un virus récemment détecté en Polynésie française est à l’origine de ce problème qui inquiète les maraîchers.
TNTV s’est rendu sur une exploitation qui enregistre 30% de pertes. Encore sains il y a 3 semaines, les pieds de tomates vont devoir être arrachés.
Le virus qui vient tout juste d’être détecté en Polynésie envahit les plantations. Il est transmis la mouche blanche, présente en Polynésie française depuis plusieurs années. La seule parade des agriculteur: les pesticides chimiques, comme le constate Frédéric Bourgoin.
A Tahiti, entre 50% et 70% de la production est menacée. A long terme, les agriculteurs locaux devront planter de nouvelles espèces, plus résistantes au virus, comme le prévoit le ministre de l’Agriculture Thomas Moutame.
Le gouvernement vient d’autoriser l’importation de 17 tonnes de tomates au mois de septembre. Il espère éviter une pénurie, et par conséquent la flambée du prix du kilo de ce fruit très prisé dans la cuisine polynésienne.

infos coronavirus